Source ID:; App Source:

Un millésime 2013 minéral pour les vins d'Alsace

Le cru 2013 est toutefois loin d'être uniforme,... (Photos.com)

Agrandir

Le cru 2013 est toutefois loin d'être uniforme, car les différentes portions du vignoble alsacien ont rencontré des conditions météo très diverses (sécheresse, épisodes de grêle...), soulignent les professionnels.

Photos.com

Agence France-Presse
MULHOUSE

Le millésime 2013 en Alsace produit des vins minéraux à l'acidité prononcée, mais bénéfique, selon les premières impressions des professionnels interrogés par l'AFP.

«C'est un millésime avec une belle minéralité», estime Marie Zusslin, directrice du domaine Valentin Zusslin à Orschwihr (Haut-Rhin).

«De belles acidités ont résulté des conditions climatiques de floraison puis de vendanges», relève Olivier Humbrecht, directeur du domaine Zind-Humbrecht à Turckheim (Haut-Rhin) et président de la section «grands crus» de l'AVA (Association des viticulteurs d'Alsace). Les taux d'acidité peuvent être importants, jusqu'à 2,9 de pH pour des Riesling, mais ils ont eu comme conséquence positive une «bonne résistance des raisins», selon lui.

Au final, le profil sec à demi sec est souvent dominant, souligne M. Humbrecht.

Cette acidité sera «un bon facteur de garde», complète Jérôme Keller, chef oenologue de Wolfberger, l'une des principales caves alsaciennes.

Le cru 2013 est toutefois loin d'être uniforme, car les différentes portions du vignoble alsacien ont rencontré des conditions météo très diverses (sécheresse, épisodes de grêle...), soulignent les professionnels.

«On a un millésime certes à acidités mûres, mais en somme très hétérogène, avec de fortes variétés de situations d'un terroir à l'autre. Je pense qu'il faudra attendre trois ou quatre ans pour s'en forger une opinion très précise», pronostique Pierre Bernhard, vigneron à Châtenois (Bas-Rhin) et président du Synvira (Syndicat des vignerons indépendants d'Alsace).

Ce millésime «donne tout son sens à la notion bourguignonne de climat» qui prend en compte les éléments météorologiques en fonction de la nature de la pente, de l'exposition, etc., selon La Tribu des gourmets, une association strasbourgeoise de professionnels du vin.

Il distinguera «les vignerons qui ont su rester patients» dans leur récolte, gage «de belles maturités et de vins minéraux exprimant bien leur 'climat' d'origine», ajoute Didier Bonnet, président de cette association.

Cette diversité ne permet pas non plus des conclusions tranchées cépage par cépage, selon les viticulteurs. «On peut quand même noter une grande finesse d'ensemble et un beau fond minéral dans les Riesling», souligne M. Humbrecht.

La gamme des pinots suscite également la satisfaction, avec «une belle maturité des pinots blancs et gris», selon M. Keller et «le très bon état sanitaire des pinots noirs» qui les valorisent, selon Marie Zusslin.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer