Source ID:; App Source:

É-U: un célèbre chef poursuivi pour contrefaçon de vin

Un célèbre chef de Chicago, Charlie Trotter, a été accusé jeudi d'avoir vendu à... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)

Agrandir

PHOTOTHÈQUE LA PRESSE

Agence France-Presse
CHICAGO

Un célèbre chef de Chicago, Charlie Trotter, a été accusé jeudi d'avoir vendu à deux collectionneurs un magnum de vin prétendument d'une grande valeur, mais qui en réalité était contrefait.

Bekim (Benn) et Ilir Frrokaj ont acheté en juin 2012 plus de 46 000 dollars un magnum de Domaine de la Romanée-Conti du millésime 1945 au chef du célèbre restaurant Charlie Trotter, maintenant fermé, à Chicago.

Les deux hommes se sont aperçus que la bouteille n'était pas authentique que lorsqu'ils ont voulu l'assurer et qu'une consultante leur avait dit qu'elle n'avait aucune valeur.

Au moment de fermer son restaurant en août dernier, Trotter avait vendu une partie de la collection de vins fins, qui avaient attiré l'attention des collectionneurs.

«Pendant le dîner, Charlie Trotter et le sommelier avaient expliqué la rareté et la valeur de ce magnum» exceptionnel aux deux hommes, a déclaré  Frrokajs dans un tribunal à Chicago.

La consultante, Maureen Downey, s'est rendu dans le Domaine de la Romanée-Conti, en Côte-d'Or (centre de la France), et elle y a rencontré l'un des propriétaires, Aubert de Vellain, qui a confirmé son jugement.

M. de Vellain a indiqué que ce magnum était contrefait «parce que le Domaine de la Romanée-Conti n'avait produit que de petites quantités en 1945 et non des bouteilles magnum de grande taille de ce millésime», selon la plainte.

Les collectionneurs de vins réclament plus de 75 000 dollars de dommages-intérêts, dont 30 000 à titre de sanction pour avoir violé les lois de l'État et les droits du consommateur.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer