Source ID:; App Source:

François Chartier produira son vin

François Chartier... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

François Chartier

Photo: Bernard Brault, La Presse

Le sommelier et chroniqueur François Chartier rêvait depuis longtemps de produire ses propres vins. Ce sera bientôt chose faite! Ses quatre premières cuvées seront mises en vente le 3 octobre au Québec. Et il promet qu'en un simple coup d'oeil vous saurez avec quel plat les servir.

«Quand on lit les contre-étiquettes des bouteilles de vin, raconte François Chartier, au bout du compte, on dirait que tous les vins sont bons avec tout, dit-il. Mais ce n'est pas vrai!»

François Chartier, auteur de l'ouvrage Papilles et molécules -- sacré meilleur livre de cuisine au monde au Gourmand Awards en 2010 --, s'est inspiré de ses recherches sur les profils aromatiques des vins et des aliments pour créer des cuvées en fonction des ingrédients d'un plat choisi.

Pour ce faire, il est devenu négociant, un peu comme l'homme d'affaires Georges Duboeuf. Il n'a donc pas cultivé les raisins. Il a plutôt goûté des vins de France et d'Italie afin de sélectionner ceux dont le profil aromatique correspondait à certains aliments. Il a ensuite acheté les cuvées et il a élaboré ses propres assemblages. Pour l'aider dans cette tâche complexe, il a demandé les conseils du réputé oenologue bordelais Pascal Chatonnet.

«Il y a plusieurs façons de créer des assemblages de vin, explique M. Chatonnet. On peut le faire selon l'idée de l'expression idéale que l'on a du millésime ou celle du terroir. Mais avec François, ça a été un challenge plus intéressant. Parce que l'on se rapproche un petit peu plus de la finalité du vin, soit d'apporter du plaisir à celui qui le boit.»

Ensemble, ils ont créé quatre vins, trois rouges et un blanc.

Le premier rouge est un assemblage de syrah, de grenache et de mourvèdre provenant de l'appellation Côtes-du-Rhône. Le sommelier suggère de le servir avec de l'agneau, des olives noires et du thym.

Le deuxième rouge provient de Fronsac, à Bordeaux, et il est élaboré en majorité avec du merlot. Les accords suggérés : poivron, asperges et volaille.

Le troisième rouge est un sangiovese de Toscane, en Italie, parfait pour les viandes rouges grillées.

Le dernier vin est un blanc du Languedoc à base de chardonnay, de grenache blanc et de rolle. Il conseille de le déguster avec du homard, de la noix de coco, des pêches et de l'abricot.

M. Chartier explique que les étiquettes mettront en valeur les aliments à privilégier pour accompagner ses vins. Il précise que le nom des vignerons, ceux qui ont produit et récolté les raisins, sera aussi mentionné sur les bouteilles.

«Je suis un gars de terroir, dit-il. Je crois aux gens qui font le vin et ils seront mis en avant.»

Les vins de François Chartier seront offerts à la Société des alcools du Québec (SAQ) le 3 octobre. Prix demandé: moins de 20$ la bouteille. Plus de 150 000 bouteilles seront bientôt prêtes à être commercialisées. Selon le succès leurs ventes, le sommelier souhaite étendre sa production à d'autres régions viticoles et à de nouveaux accords.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer