L'Américain Robert Parker va cesser la parution dans sa version papier du Wine Advocate, bulletin d'information devenue la bible du vin, et déménager son siège à Singapour, a-t-il indiqué dans une interview au Wall Street Journal de mardi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Parker a indiqué au quotidien qu'il avait l'intention de quitter son poste de rédacteur en chef du Wine Advocate, pour passer la main à sa correspondante à Singapour, Lisa Perrotti-Brown. M. Parker prendra la présidence de la nouvelle société appelée à chapeauter les activités de la lettre d'information qui sera uniquement accessible sur l'internet, probablement à partir de la fin 2013.

Le déménagement du siège des États unis à la cité État asiatique résulte du rachat par des investisseurs singapouriens d'une part importante dans le Wine Advocate, a-t-il expliqué sans plus de précisions.

Cette décision fait suite au formidable boom de la consommation du vin en Asie, appelée à fournir plus de la moitié de la croissance du secteur dans les trois ans à venir.

«Le marché asiatique a atteint sa maturité dans les dix dernières années et il ne serait pas réaliste de ne pas participer au mouvement», a expliqué M. Parker au journal.

Le critique continuera à écrire dans le Wine Spectator, notant les Bordeaux et Rhône.

Le bulletin d'information bimestriel n'a qu'environ 50 000 abonnés, mais ses notations font et défont les crus, grands ou petits.