Plusieurs plaintes ont été déposées en Russie contre le géant américain Apple, qui a reconnu réduire délibérément les performances de certains modèles de son iPhone, et «des centaines» d'autres plaintes se préparent, a indiqué mardi la société représentant les plaignants.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous avons envoyé sept plaintes à des tribunaux de Moscou, deux ont été reçues par le tribunal Tverskoï, en tout nous allons en envoyer dix d'ici la fin de la semaine», a déclaré à l'AFP Maxime Karpov de NLF Group, société de services juridiques représentant les plaignants avec le cabinet d'avocats Lex Borealis.

Cité par Interfax, le tribunal moscovite Tverskoï a confirmé mardi avoir reçu deux plaintes, lancées formellement contre la filiale russe du groupe américain, réclamant des dommages atteignant en tout 800 000 roubles (environ 17 600 $).

En fonction des suites données à ces plaintes, Lex Borealis et NLF group veulent déposer «au moins plusieurs centaines» d'autres plaintes d'utilisateurs s'estimant floués, réclamant au total «plusieurs dizaines de millions de roubles», ont précisé NFL Group et Lex Borealis dans un communiqué conjoint.

«Si des centaines de réclamations nous sont parvenues en quelques jours, je suis sûr qu'il y en aura des milliers à travers la Russie. Nous nous concentrons sur Moscou et sa région pour réduire nos coûts, mais rien n'empêche des entreprises régionales (...) de faire des démarches similaires en province», a déclaré à l'AFP M. Karpov.

Début janvier, la justice française a ouvert une enquête pour «obsolescence programmée» contre la marque à la pomme, par ailleurs visée par une action de groupe aux États-Unis.

Le groupe américain, qui commercialise chaque année un nouveau modèle de son téléphone vedette, avait révélé le 21 décembre qu'il bridait volontairement les performances du téléphone après un certain temps, dans le but «de prolonger la durée de vie» de celui-ci.