Source ID:; App Source:

Quand le hi-fi se fait wi-fi

Le Play:3 de Sonos, le HEOS 5 de... (PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE)

Agrandir

Le Play:3 de Sonos, le HEOS 5 de Denon et le M7 de Samsung.

PHOTO FRANÇOIS ROY, LA PRESSE

Véritables hybrides entre l'ordinateur et le haut-parleur, les haut-parleurs WiFi ont envahi les tablettes depuis deux ans. La Presse vous propose un combat de titans entre trois modèles qui se détaillent autour de 400 $ : le HEOS 5 de Denon, le Play:3 de Sonos et le M7 de Samsung. Deux experts se prononcent.

Véritables hybrides entre... (Image tirée du logiciel du Play:3 de Sonos) - image 2.0

Agrandir

Image tirée du logiciel du Play:3 de Sonos

Le Play:3 de Sonos : l'équilibré

Pionnière dans le domaine du haut-parleur sans fil depuis 2005, Sonos a vu des dizaines de rivaux l'imiter. Aucun ne l'aurait égalée, selon la plupart des magazines spécialisés.

Installation

Impossible de faire plus simple. On branche l'appareil, on télécharge l'application pour appareil mobile et on suit les étapes sans anicroche, notamment en entrant le mot de passe de notre réseau WiFi. On configure facilement nos comptes parmi les 32 services de streaming offerts... et le tour est joué. En moins de cinq minutes, la chanson choisie joue sur notre Play:3.

Possibilités de branchement

Avec le Play:3, Sonos a décidé de faire dans le minimalisme le plus total. L'appareil n'a aucune entrée auxiliaire, aucune possibilité de branchement de haut-parleur supplémentaire, rien. On peut cependant ajouter d'autres appareils de Sonos au système maison, mais tout passe par l'application.

Clarté du logiciel

On aura rarement eu l'occasion de voir un logiciel aussi clair, complet et bien construit que celui de Sonos. « C'est leur grande force, estime Nicolas Bédard.Tu mets un Sonos entre les mains de quelqu'un, et il comprend tout de suite. » L'application de Sonos pousse le raffinement jusqu'à compiler les résultats de recherche de plusieurs sources, comme Spotify, RDIO et la musique locale.

Qualité sonore

« Il est précis, il y a quelque chose de balancé, de stable », dit Jean-Sébastien Brault-Labbé. Il apprécie le fait que le Play:3 « ne fait pas semblant d'être un gros haut-parleur » : on ne l'a pas doté de basses exagérées comme beaucoup de ses compétiteurs. Nicolas Bédard estime lui aussi que le son du Play:3 est le plus précis du groupe, mais le trouve « agressif » dans les aiguës. « Son gros point positif, c'est qu'il reste toujours en contrôle, le middle range est très naturel, les voix sont en avant. Son point négatif, c'est qu'à cause du manque de basse, il peut devenir agressant. »

Fiche technique

  • Manufacturier : Sonos
  • Mise en marché : juillet 2011
  • Capacités Wi-Fi : 2,4 GHz
  • Bluetooth : Non
  • Haut-parleurs : 3
  • Entrée auxiliaire : Non
  • Consommation veille : Non disponible
  • Consommation fonctionnement : Non disponible
  • Dimensions (mm) : 132 x 268 x 160
  • Poids (kg) : 2,6
  • Services de diffusion continue : 32
  • Prix : 333 $

Véritables hybrides entre... (Image tirée du logiciel du M7 de Samsung) - image 3.0

Agrandir

Image tirée du logiciel du M7 de Samsung

Le M7 de Samsung : le polyvalent

Les laboratoires de l'entreprise sud-coréenne sont reconnus pour leur efficacité, et c'est ce que le M7 de Samsung, lancé en octobre 2013, offre à très bon prix.

Installation

Attention, souffrance en vue. Nous avons pourtant choisi la méthode la plus simple, celle qui consiste à apparier le M7 - WAM 750 de son vrai nom - avec le routeur par le protocole WPS. Il faut appuyer sur un bouton à l'arrière du routeur, puis rapidement faire de même avec le bouton WPS à l'arrière du M7. Un simple voyant bleu semble indiquer que le couplage s'est bien effectué. On télécharge ensuite l'application Samsung Multiroom. Pas évident de trouver comment configurer notre compte Spotify. On finit par comprendre qu'il faut aller dans les Paramètres, choisir Spotify... qui nous fait ouvrir l'application Spotify. Pour faire jouer notre chanson sur le M7, il faut cliquer sur une petite icône en forme de haut-parleur dans cette dernière application, choisir « Samsung » M7. Et le son finit par sortir.

Possibilités de branchement

Ici, on est particulièrement gâté. Le M7 fait tout, et ce n'est pas peu dire. On peut le connecter en Bluetooth (idéal quand on n'a pas de routeur sous la main) et avec une prise auxiliaire. Il se branche à un téléviseur intelligent Samsung et permet de choisir parmi plusieurs stations de radiointernet préconfigurées. Comme à leur habitude, les ingénieurs de Samsung ont ratissé large avec un appareil qui offre de multiples possibilités.

Clarté du logiciel

Sans conteste le grand point faible du M7. L'application de Samsung « est très chargée et très technique, ce n'est pas le fun, c'est ennuyant », tranche Nicolas Bédard. Disons qu'elle est carrément laide et peu claire au premier abord. Mais par bonheur, on l'utilise très peu après l'avoir configurée : si on utilise Spotify, elle provoque l'ouverture de cette dernière application, d'où on choisira la musique.

Qualité sonore

Grand dilemme ici : nos deux experts ne s'entendent pas. « Le son manque de douceur, je ne l'aime pas, dit Jean-Sébastien Brault-Labbé. Il a quelque chose de criard. Il a beaucoup de basses, mais il n'est pas précis dans les hautes. » Pour Nicolas Bédard, le M7 est au contraire étonnant. « C'est celui qui m'a le plus surpris. Il sonne plus vaste [wide], c'est probablement le plus balancé de trois. Les voix sont un peu voilées, mais il a une bonne dynamique. »

Fiche technique

  • WAM750
  • Manufacturier : Samsung
  • Mise en marché : octobre 2013
  • Capacités WiFi : 2,4/5 GHz
  • Bluetooth : Oui
  • Haut-parleurs : 5
  • Entrée auxiliaire : oui
  • Consommation veille : 7 watts
  • Consommation fonctionnement : 24 watts
  • Dimensions (mm) : 401 x 193 x 134
  • Poids (kg) : 3,9
  • Services de diffusion continue : 7
  • Prix : 453 $

Véritables hybrides entre... (Image tirée du logiciel du HEOS 5 de Denon) - image 4.0

Agrandir

Image tirée du logiciel du HEOS 5 de Denon

Le HEOS 5 de Denon : le gonflé

Institution dans le monde des haut-parleurs, Denon a emboîté le pas à Sonos sur le marché prometteur des haut-parleurs WiFi en 2014. Tellement de près, en fait, que Sonos poursuit l'entreprise japonaise pour violation de quatre brevets. L'élève a-t-il dépassé le maître ?

Installation

On suit les étapes du « Départ rapide » à la lettre, essentiellement en branchant le HEOS 5, en téléchargeant et en lançant l'application. Et on voit apparaître un dessin inattendu... qui nous montre comment brancher notre téléphone intelligent avec un câble audio dans le HEOS. Il n'en est évidemment pas question. Il faut se référer à la page « Résolution des problèmes de base » pour comprendre que le HEOS 5 se branche comme le M7 de Samsung, par le protocole WPS. Une prise contre le HEOS 5. Une fois cet imbroglio résolu, le reste est plus agréable. La page d'accueil est composée de huit gros boutons. En choisissant Spotify, on ouvre tout simplement l'appli de ce service.

Possibilités de branchement

Il y a une entrée auxiliaire à l'arrière. On peut également brancher directement notre appareil au routeur par Ethernet, et on dispose d'une prise USB qui peut alimenter notre appareil mobile. Bien pensé.

Clarté du logiciel

Difficile de se perdre entre les huit gros boutons de l'interface. Il faut tout de même chercher un peu pour des réglages plus avancés, comme l'égaliseur et le couplage à d'autres appareils. Denon a par ailleurs intégré les services Tunein et Deezer dans son interface, mais pas Spotify, pour lequel il faut ouvrir sa propre appli.

Qualité sonore

Un mot résume le HEOS 5 : basse. Elle est omniprésente, au point où les voix et les aigus sont étouffés. « Il a une belle extension dans les basses, mais au détriment de la puissance, dit Jean-Sébastien Brault-Labbé. On passe d'une chanson à l'autre et c'est le jour et la nuit. » Il trouve cependant « reposant » le son du HEOS, surtout après avoir écouté le M7. « La basse est très présente, c'est doux. » Pour Nicolas Bédard, le HEOS est très « boomy », « très gras dans les basses et assez faible dans les aigus ». Un amateur de musique électronique ou de pop commerciale y trouvera probablement son bonheur, estime-t-il.

Fiche technique

  • Manufacturier : Denon
  • Mise en marché : juin 2014
  • Capacités WiFi : 2,4/5 GHz
  • Bluetooth : non
  • Haut-parleurs : 4
  • Entrée auxiliaire : oui
  • Consommation veille : 4 watts
  • Consommation fonctionnement : 23 watts
  • Dimensions (mm) : 209 x 294 x 166
  • Poids (kg) : 3,1
  • Services de diffusion continue : 3
  • Prix : 449 $

Le verdict : avantage Sonos

Avant de faire connaître leur choix, nos deux experts tiennent à une mise au point, résumée ici par Nicolas Bédard. « Il n'y a pas de navet dans le lot. Les trois donnent beaucoup de résultats pour l'argent qu'on y met. »

Une autre précision s'impose : nous sommes ici dans le milieu de gamme, « une coche au-dessus du bas de gamme », rappelle M. Bédard. Autrement dit, il ne faut pas s'attendre à ce que ces trois appareils fassent danser la foule lors de votre mariage ou suscitent l'extase d'un mélomane averti.

Alors, plongeons. Jean-Sébastien Brault-Labbé hésite énormément à désigner son gagnant. Celui-ci serait, en fait, « un mélange de HEOS et de Sonos ». Le M7 lui déplaît fortement. « Si j'avais le choix, j'irais avec la douceur et l'exactitude des basses de HEOS et la précision et la présence de Sonos. » Il se dégage cependant une petite préférence pour le Sonos, qui « est très précis, stable et sort toujours très bien. On a trois tounes différentes, et tout passe bien sans être flashy. »

Ajoutons à cela que le Sonos coûte au moins 120 $ de moins que ses rivaux. Son rapport qualité-prix est indéniable.

Son ou application ?

Pour Nicolas Bédard, la lutte se passe plutôt entre Sonos et Samsung. Il estime que, sur le plan de la qualité sonore, « il n'y a pas de gagnant clair, ils se ressemblent pas mal. Les deux échangent de très bons coups, mais s'il fallait un perdant, ce serait le HEOS. »

Par contre, il concède un avantage certain au Play:3 : son application. Le détail est crucial. « Si on adore le son mais qu'on déteste l'application, on ne l'utilisera pas. Même si tu trouves qu'un appareil sonne mieux mais qu'à chaque fois que tu l'utilises, t'as le goût de le pitcher par la fenêtre... Ça ne marchera pas. »

Dans cette catégorie bien spéciale qu'est le milieu de gamme, « le côté pratique doit être parfait ». « Le M7 est peut-être un peu meilleur, mais l'interface est drabe et ennuyante. »

Méthodologie

Nos experts :

  • Jean-Sébastien Brault-Labbé, Ingénieur de son, compositeur, réalisateur et batteur.
  • Nicolas Bédard, conseiller chez Filion Électronique, 5690, rue Sherbrooke Est, Montréal.

Le test : 

Nous avons choisi trois appareils de milieu de gamme, dont les prix vont de 333 $ à 453 $. Tous ont été testés sans changer les configurations d'origine, à partir de chansons choisies par nos deux experts sur Spotify, à un volume similaire.

M. Brault-Labbé a fait jouer Angel, de Massive Attack; Let's Get Lost, d'Elliott Smith; et Cold Brain, de Beck.

M. Bédard a choisi Stop This World, de Diana Krall; Money For Nothing, de Dire Straits; No Surprises, de Radiohead; La folie en quatre, de Daniel Bélanger; et My Humps, de Black Eyed Peas.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer