Source ID:; App Source:

Sony Mobile va supprimer 1000 emplois en Suède

Sony avait racheté en 2012 les 50% de... (Photo archives Bloomberg)

Agrandir

Sony avait racheté en 2012 les 50% de Sony-Ericsson détenus par l'équipementier en télécoms suédois Ericsson.

Photo archives Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Stockholm

Le géant japonais de l'électronique Sony a annoncé lundi un millier de suppressions d'emplois sur son site suédois de Lund, hérité de l'ancien fabricant de téléphones portables Sony-Ericsson.

Ce chiffre global a été annoncé aux salariés de Sony Mobile lundi matin, sans calendrier exact, a indiqué à l'AFP un porte-parole du syndicat des ingénieurs suédois (SI), Lasse Arling.

«Nous allons planifier une réduction des effectifs d'au total 1000 personnes, salariés et consultants compris», a déclaré lors d'une conférence de presse le directeur général de Sony Mobile, Bengt Arne Molin.

Le site emploie aujourd'hui 2200 personnes, dont 400 consultants.

SI a déploré dans un communiqué une «décision tout à fait regrettable».

Sony Mobile est en difficulté face à une concurrence abondante dans les téléphones portables, et le groupe avait annoncé début février qu'il portait à 2100, contre 1000 auparavant, son objectif de suppressions d'emplois dans cette activité. L'objectif était de réduire de 30%, pour tomber aux alentours de 5000 salariés, les effectifs d'une division qui a enregistré à elle seule une perte de 1,2 milliard de dollars au dernier trimestre 2014.

«Je pense que beaucoup découle du fait que nous réduisons notre gamme, en partie parce que nous nous concentrons moins sur les appareils à bas prix et davantage sur ceux à forte valeur ajoutée. Ce n'est pas tant une question de productivité», a estimé M. Molin.

Il a ajouté que le site de Lund resterait «très très important pour le groupe».

Sony avait racheté en 2012 les 50% de Sony-Ericsson détenus par l'équipementier en télécoms suédois Ericsson. La marque, connue pour ses téléphones Xperia, n'a pas fait depuis de percée notable sur un marché dominé par le sud-coréen Samsung.

Sony Mobile fabrique aussi des tablettes depuis 2011, mais reste un fabricant marginal de ce produit, très loin derrière le numéro un mondial, l'américain Apple, et ses concurrents asiatiques.

Le japonais cherche actuellement à se concentrer sur des marchés durablement rentables comme les composants, les jeux (Playstation), la musique et le cinéma, et à réduire son exposition à des activités plus volatiles comme les mobiles et les téléviseurs.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer