Le PDG de Google, Eric Schmidt, a présenté le prochain téléphone du géant de l'internet, auquel est intégré une puce qui en fera un moyen de paiement.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le successeur du téléphone multifonctions Nexus One doit avoir cette puce qui communiquera avec son environnement proche pour permettre des transactions financières.

«J'ai ici un produit non annoncé que je porte sur moi», a déclaré M. Schmidt, en tirant d'une poche un exemplaire de l'appareil lors d'une intervention sur la scène du «sommet du Web 2.0» à San Francisco.

La puce stockera les coordonnées bancaires, qui pourront être lues par les commerçants équipés, en approchant le combiné d'un terminal. D'après M. Schmidt, ces puces seront plus sûres que celles des cartes bancaires actuelles.

Le système de paiement de Google doit s'appuyer sur un système de traitement des paiements accessible en ligne pour effectuer le transfert des fonds. L'objectif est d'inciter les commerçants à investir dans ce mode de paiement pour pouvoir mieux cibler leur clientèle, et pour l'attirer avec des publicités et des promotions correspondant au profil de chacun.

M. Schmidt a toutefois caché tout signe distinctif permettant de découvrir quel serait le fabricant de ce téléphone.

Le premier «téléphone Google», appelé ainsi car il est frappé du logo du groupe et équipé de toutes les applications qu'il a développées, est fabriqué par le taïwanais HTC. Salué par la presse spécialisée pour ses performances lors de son lancement en janvier, il a eu un succès commercial moins évident.