Source ID:; App Source:

Cellulaire: partenariat pour Google au Japon

AFP
Tokyo

Le premier opérateur de télécommunications mobiles japonais, NTT DoCoMo, va accueillir le moteur de recherche Internet américain Google sur son portail mobile, et développer avec lui une nouvelle gamme de services ainsi que des terminaux, ont annoncé jeudi les deux groupes.

Ce partenariat concerne quatre domaines: l'intégration du moteur de recherche Internet Google sur le portail mobile NTT DoCoMo, l'ajout progressif des autres applications Google sur la plate-forme de services «i-mode» de NTT DoCoMo, le co-développement de téléphones basés sur le système d'exploitation mobile «Androïd» de Google, et la création de nouveaux outils de marketing, ont détaillé les deux groupes au cours d'une conférence de presse à Tokyo.

«C'est un partenariat sur le long terme très excitant pour nous, car nous pensons que le potentiel est important», s'est réjoui le vice-président de Google, Omid Kordestani, pour qui le marché japonais est le plus avancé du monde du point de vue des usages du téléphone portable.

«Pour Google, c'est une expérience qui a une valeur stratégique à l'échelle mondiale», a renchéri le PDG de Google Japan, Norio Murakami.

Le moteur de recherche Google va ainsi apparaître sur le portail de services mobiles «i-mode» de NTT DoCoMo, permettant aux quelque 48 millions d'utilisateurs de cette vaste plate-forme de services multimédia mobiles de naviguer encore plus facilement sur les sites officiels «i-mode» ainsi que sur l'ensemble d'Internet avec leur téléphone, selon NTT DoCoMo.

Les pages de réponses aux requêtes seront découpées entre sites officiels i-mode, site i-mode non-officiels et sites Internet pour ordinateur.

Des publicités liées au contenu des requêtes s'intercaleront entre les réponses, procurant à NTT DoCoMo et Google une source supplémentaire de revenus.

Par ailleurs, les applications et services développés par Google initialement pour les ordinateurs vont progressivement faire leur apparition sur les terminaux mobiles de NTT DoCoMo.

«D'ores et déjà des terminaux sont dotés d'origine de l'outil de cartographie Google Maps, lequel deviendra une application standard pour les prochains modèles», a précisé le directeur des services multimédia de NTT DoCoMo, Takeshi Natsuno.

Ce sera aussi le cas pour «Google Mail» (courrier), pour l'outil de gestion d'agenda «Google Calendar», pour la plate-forme de partage de vidéos «YouTube» ou encore pour «Picasa», un espace de stockage de photos en ligne.

NTT DoCoMo s'est par ailleurs engagé à participer au développement de terminaux embarquant le système d'exploitation (OS) «Androïd» que Google prépare avec une trentaine d'acteurs de la téléphonie mobile.

Le moteur de recherche Google est déjà présent sur le portail mobile du principal concurrent de NTT DoCoMo, KDDI, mais ce dernier n'a pas de partenariat de co-développement avec Google aussi avancé que celui de NTT DoCoMo.

«Notre alliance est beaucoup plus large», a insisté M. Natsuno, qui juge que l'arrivée de Google n'aura pas d'effets sur le modèle économique des sites officiels i-mode sur abonnement mensuel payant et vente de contenus à l'acte.

«Proposer des nouveaux outils est aussi un moyen de fidéliser les clients», a ajouté le directeur général adjoint de NTT DoCoMo, Kiyoyuki Tsujimura.

Le troisième opérateur nippon, Softbank Mobile, est pour sa part marié avec le rival de Google, «Yahoo! Japan», premier portail de recherches Internet au Japon co-géré par le groupe Softbank.

NTT DoCoMo, qui compte 53 millions d'abonnés au Japon, soit plus de 50% de parts de marché, discute aussi avec l'américain Apple pour obtenir en exclusivité le droit de vente de l'iPhone au Japon, lorsque ce téléphone multimédia sera compatible 3G.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer