Source ID:; App Source:

Attention aux messages textes non désirés

<p>Ian Bussières</p>

Méfiez-vous si vous recevez sur votre téléphone cellulaire des messages textes non désirés, comme un horoscope quotidien, car ceux-ci peuvent coûter très cher à la longue.

Le site web américain www.yourdestinyrevealed.com invite les internautes à fournir à un saltimbanque enturbanné nommé Zoltar le sujet sur lequel ils souhaitent se faire prédire l'avenir (amour, argent, famille, carrière), leur signe astrologique et leur numéro de téléphone cellulaire pour recevoir un horoscope quotidien par message texte.

Le hic, c'est qu'il faut faire défiler la page Web vers le bas pour constater, en lisant les petits caractères, que le service n'est pas gratuit. Bref, plusieurs curieux sont tentés d'essayer sans se douter que des frais s'appliquent.

De plus, s'il est maintenant fourni grâce à un numéro d'identification envoyé directement au numéro de téléphone cellulaire fourni, le service s'activait par courrier électronique jusqu'à il y a quelques semaines.

Cette situation faisait qu'une personne mal intentionnée pouvait facilement activer le service à votre insu après avoir fourni votre numéro de cellulaire à Zoltar.

Le médium de pacotille vous claironnait ensuite quotidiennement par message texte votre horoscope dans la langue de Shakespeare, mais ce n'est qu'à la réception de votre facture mensuelle que vous constatiez, pour couronner le tout, que ces messages agressants vous avaient coûté 1,25 $ par jour!

Bell Mobilité au courant

Des employés du service à la clientèle de Bell Mobilité ont confirmé que de plus en plus d'abonnés se plaignaient d'être facturés pour des messages textes non désirés.

Jacques Bouchard, porte-parole de Bell, a signalé que la compagnie était au courant du problème, mais a précisé que chaque situation était traitée à la pièce.

«Techniquement, c'est un service auquel les abonnés adhèrent volontairement, mais nous sommes ouverts à donner un remboursement quand un abonné nous démontre qu'il a reçu ces messages sans le vouloir», explique-t-il.

M. Bouchard précise également que les clients incapables de faire cesser le service peuvent contacter Bell, qui se chargera d'y mettre fin ou leur expliquera comment y arriver.

«Il n'est pas possible pour nous de bloquer les messages d'un site comme celui de Zoltar pour tous nos abonnés, car certains veulent utiliser ce service. Par contre, nous avons un système informatique qui empêche les pourriels de se faufiler dans la messagerie texte des clients. Si l'un d'entre eux nous échappe, l'abonné sera crédité», conclut-il.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer