Source ID:; App Source:

L'avenir du sans-fil est aux radiofréquences

Il est possible aujourd'hui d'intégrer les télécommunications sans fil à la maison, comme la télé, le téléphone et l'Internet. Mais pour cela, il faut combiner diverses technologies.

Un stagiaire postdoctoral à la faculté de génie de l'Université de Sherbrooke a fait une découverte qui pourrait révolutionner le tout et en diminuer le coût.

Dominic Deslandes attire l'attention des fabricants d'appareils de communication par ses recherches novatrices de haute voltige technologique en systèmes électroniques sans fil.

Le jeune chercheur a mis au point une technologie qui pourrait paver la voie à une toute nouvelle génération de systèmes électroniques fonctionnant à l'aide de radiofréquences.

«C'est une plate-forme d'intégration des composants d'un système de communication sur un même support«, explique le scientifique. «C'est intéressant, car c'est une technologie qui a plusieurs applications... mais pour des appareils qui n'existent pas encore.»

«Par exemple, on pourrait mettre au point un radar qui installerait à l'arrière des voitures pour détecter s'il y a un objet ou une personne. Ça existe déjà, mais sur des voitures de luxe. Ce sont des systèmes qui coûtent cher. Notre nouvelle technologie permet de simplifier ça et d'en réduire les coûts.»

Présentement, certains composants des systèmes sans fil, comme les antennes et les filtres, sont peu compacts. L'industrie s'affaire à réduire leur taille en modifiant le processus de conception des compo- sants.

Optant pour une approche différente, Dominic Deslandes a cherché un moyen de simplifier le processus d'assemblage. En intégrant tous les composants à l'aide d'une seule plate-forme, on obtient un système plus petit et on élimine la nécessité d'avoir à connecter par la suite tous les composants, ce qui prend beaucoup de temps, soutient-il.

Avec sa nouvelle technologie, qui nécessite l'utilisation de microscopes, le radar arrière pour voiture pourrait rentrer dans une boîte de cartes à jouer. Le système de télécommunication sans fil de la maison pourrait prendre place dans une boîte de papiers mouchoirs!

«On pourrait faire dramatiquement baisser les coûts», mentionne-t-il, sans pouvoir évaluer la baisse en terme de pourcentage.

«Les hautes fréquences, comme celles des téléphones cellulaires, se développent de plus en plus», ajoute M. Deslandes, qui travaille sur le projet depuis quatre ans.

Cette nouvelle technologie est récente, mais elle attire de plus en plus l'attention de l'industrie et d'autres organisations, comme Sony et la NASA. «Nous avons été dans des conférences dans le monde», note-t-il. «J'espère que ça va débloquer.»

Le 12 juin dernier, Dominic Deslandes a reçu du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) l'un des quatre prestigieux Prix de doctorat de 10 000 $ pour ses recherches en systèmes électroniques sans fil.

Le diplômé de l'École Polytechnique de Montréal se spécialise maintenant à l'Université de Sherbrooke sous la direction du professeur François Boone du département de génie électrique et informatique.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer