Des célébrités de YouTube, dont la plus riche d'entre elles, PewDiePie, ont été payées pour faire la promotion d'un jeu vidéo, dans le cadre d'un accord secret avec le studio Warner Bros.

Mis à jour le 13 juill. 2016
Karim Benessaieh LA PRESSE

Selon la Federal Trade Commission, le studio américain aurait donné « entre plusieurs centaines et des dizaines de milliers de dollars » à ces youtubeurs qui ont eu accès en primeur à un exemplaire du jeu La Terre du Milieu - L'ombre du Mordor, fin 2014. En échange, ces influenceurs devaient suivre la stratégie de marketing de Warner Bros., soit promettre de « présenter le jeu de façon favorable » dans leurs vidéos et ne pas signaler de pépins techniques, selon le document déposé cette semaine par la FTC.

Les youtubeurs devaient en outre s'engager à mentionner les liens de commandites discrètement dans la section « PLUS », sur laquelle il faut cliquer, ce que peu d'internautes font.

HONNÊTETÉ EXIGÉE

Les vidéos de « critiques » de L'ombre de Mordor ont été vues quelque 5,5 millions de fois sur YouTube, Facebook et Twitter. Le youtubeur suédois PewDiePie, qui compte plus de 46 millions d'abonnés, a « livré » à lui seul 3,7 millions de visionnements, précise la FTC. Avec des gains annuels estimés à 15 millions de dollars, PewDiePie, Felix Arvid Ulf Kjellberg de son vrai nom, est de loin le youtubeur le mieux payé de l'histoire - et le seul dont le nom est mentionné par la FTC.

« Les consommateurs ont le droit de savoir si les critiques donnent leur propre opinion ou s'il s'agit d'une publicité payée, a expliqué par communiqué Jessica Rich, directrice du Bureau of Consumer Protection relevant de la FTC. Des entreprises comme Warner Bros. doivent être honnêtes avec les consommateurs dans leurs campagnes publicitaires en ligne. »

YOUTUBE DANS LA TOURMENTE

En vertu d'un accord à l'amiable, Warner Bros. a reconnu ne pas avoir « révélé adéquatement » qu'il avait payé des influenceurs. Le studio s'est en outre engagé à ne plus présenter comme objectives des vidéos pour lesquelles leur auteur a été rétribué.

Longtemps salué par la communauté des joueurs vidéo pour l'indépendance des critiques qu'on y trouve, YouTube a récemment connu son lot de controverses. Microsoft a ainsi été épinglée en mars dernier pour avoir payé des youtubeurs dans le cadre d'une campagne de promotion de sa console Xbox One. Début juillet, deux joueurs très suivis de Counter-Strike ont dû révéler qu'ils étaient propriétaires d'un site de paris dont ils faisaient la promotion dans leurs vidéos.