Le studio britannique de jeux vidéo Realtime Worlds, fondé par David Jones, le créateur de succès énormes comme Grand Theft Auto (GTA) et Lemmings, a été contraint mercredi de déposer son bilan, en raison de l'échec commercial de son dernier titre.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Fondé en 2002, Realtime Worlds emploie 200 personnes à son siège de Dundee, en Écosse, et dans l'État américain du Colorado.

L'éditeur écossais avait fait des débuts remarqués avec son premier opus, Crackdown, un jeu d'action développé exclusivement pour la console Xbox 360 de Microsoft, à l'univers rappelant celui de GTA, où le joueur se met dans la peau de criminels, et qui avait été récompensé pour sa jouabilité innovante.

La société a imputé son dépôt de bilan aux ventes décevantes de son second titre sorti il y a seulement six semaines, et baptisé APB: All Points Bulletin. Ce jeu, également inspiré de l'univers de Grand Theft Auto, a fait l'objet de critiques mitigées à sa commercialisation.

C'est un échec cuisant pour David Jones, qui, avant de créer Realtime Worlds, avait cofondé DMA Design, le studio qui a conçu Lemmings, jeu de réflexion culte du début des années 1990 (plus de vingt millions d'exemplaires écoulés), et le très controversé Grand Theft Auto, dont la série s'est vendue à plusieurs dizaines de millions d'unités. DMA Design, rebaptisé Rockstar Games est aujourd'hui une filiale du groupe américain Take 2 Interactive.