Source ID:; App Source:

Ubisoft fait passer Cranium à la console

Le lancement canadien du premier jeu pour console Wii produit par l'équipe d'Ubisoft Québec se fera jeudi. Ce sera aussi l'un des premiers jeux portant le nouveau label «pour tous» chez le producteur de jeux. Et ce n'est pas n'importe quel jeu puisque Cranium Kabookii reprend la philosophie des jeux Cranium portée de la planche de jeu à l'interface vidéo d'une console.

Pour Pierre Dumas, Yanick Piché, Joël Vignola et Anthony Sheehan, de l'équipe de production du jeu, il fallait reproduire l'essence du jeu Cranium sans reprendre la planche en copier-coller.

D'ailleurs, les défis, s'ils ressemblent aux défis originaux, sont différents alors que bien des nouveautés ont été créées pour faire un nouveau titre et faire jouer toute la famille, même des grands groupes. Chez Ubisoft, les gens parlent d'une partie avec 60 personnes où tout le monde a eu un plaisir fou.

D'ailleurs, le jeu est conçu pour être joué en équipe avec deux équipes au minimum comptant chacune au moins deux joueurs. «Le jeu en équipe, explique Pierre Dumas, permet aux joueurs d'en apprendre plus sur leurs partenaires. Pendant un temps, ils sont concentrés sur l'écran, mais ils auront du temps pour discuter aussi et observer, avoir des réflexions du genre : «Tu savais ça, toi!» Ça crée une autre dynamique bien différente du jeu vidéo traditionnel, mais très proche du jeu de société autour de la table. Ça sera un vrai bon jeu pour le temps des Fêtes.» Le jeu permet donc aux personnes de se sentir valorisées selon leurs capacités.

L'idée des défis, que ce soit les questions sur les connaissances générales, l'habileté avec les dessins, le mime ou la musique, permet à chacun de faire valoir ses talents. «Les défis sont là pour faire briller les gens, leur donner une chance de montrer leurs habiletés dans tel ou tel domaine», poursuit Yanick Piché en expliquant le nouveau mot Kabookii. «C'est dans l'esprit de Cranium de mettre en lumière les forces des uns et des autres.» Kabookii vient de la transformation du mot japonais kabuki, une forme de théâtre traditionnel signifiant chant, danse et habileté technique, mais qui signifie aussi «sortir de l'ordinaire», raconte M. Piché.

Si les gens d'Ubisoft ne peuvent dévoiler le budget de production de ce jeu, des informations croisées permettent d'estimer à quelques millions de dollars d'investissement puisque qu'au moins 70 personnes ont travaillé à cette création à Québec, sans compter les apports d'ailleurs, pour la musique notamment.

Tout au long du processus, la maison Cranium a été associée au développement du jeu pour que le jeu reste dans l'esprit des autres produits de l'entreprise. D'ailleurs, le jeu comprend des versions culturelles locales pour l'anglais américain, le Canada anglais, la Grande-Bretagne, la France, l'Italie. C'est donc dire que les questions de culture générale sont adaptées à chaque pays.

Le Québec fait exception à la norme par pays à cause de ses particularités culturelles dans le monde francophone. «On aurait pu choisir que des questions internationales, ajoute Anthony Sheehan, mais nous aurions perdu l'essence de Cranium en laissant de côté les versions culturelles adaptées à chaque pays.» Ainsi, les Québécois pourront répondre à des questions qui n'auraient aucune référence en Europe ou au Canada anglais et vice versa.

Pour le moment, le jeu n'est offert que sur les consoles Nintendo Wii considérées comme la plus accessible à toutes les catégories de personnes, amateur de jeu vidéo ou non. Rien n'indique pour l'instant que le jeu Cranium Kabookii ne pourrait pas être porté sur les autres consoles (PlayStation et Xbox) ou adapté pour les ordinateurs.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer