Source ID:; App Source:

«Warhawk»: à la guerre comme à la guerre

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Félix Locas
Félix Locas
La Presse

Aucun ennemi de jeu vidéo n'est plus impitoyable et acharné qu'un joueur en chair et en os, déterminé à remporter la victoire. Dans Warhawk, il n'y a que ça, et il n'y aura pas de quartier.

Warhawk est un jeu d'action à la troisième personne pour Playstation 3 qui se joue uniquement en ligne. Pas d'ennemis contrôlés par intelligence artificielle, aucune intrigue : c'est l'adrénaline pure et simple.

Le jeu est disponible en magasins pour environ 50$, (un ensemble comprenant un écouteur-microphone est également offert pour 60$). Il est également possible de le télécharger en entier par l'entremise du Playstation Store, au coût de 40$. Un prix qui pourrait laisser croire que Warhawk est un jeu sans envergure. C'est faux. Il s'agit d'une production riche et offrant une durée de vie substantielle.

Les caractéristiques des champs de batailles, qui peuvent accueillir jusqu'à 32 participants, sont déterminés par les joueurs qui créent les parties. Le choix des cartes, leur dimension, les objectifs à atteindre ainsi que les armes et véhicules accessibles sur le terrain font partie des options disponibles.

Dans la plupart des cas, le joueur sera d'abord lancé dans l'arène en tant que simple fantassin. À moins que l'instigateur du match en ait décidé autrement, le participant pourra alors prendre les commandes des véhicules et de l'artillerie disséminés un peu partout dans l'environnement (jeeps, chars d'assaut, avions, tourelles anti-aériennes, etc.).

Le contrôle des soldats est un peu grossier, mais tout de même efficace et intuitif. En revanche, les véhicules terrestres et aériens se pilotent à merveille et permettent aux joueurs d'élaborer d'ingénieuses stratégies d'attaque.

Évidemment, derrière chaque ennemi se cache un joueur bien vivant, qui n'a aucun intérêt à épargner ses adversaires. Ainsi, les néophytes doivent apprendre à la dure et accepter le fait que durant les premières heures de jeu, ils seront probablement abattus à répétition, comme de vulgaires pigeons d'argile.

Sachant ceci, les concepteurs de Warhawk auraient eu tout avantage à donner accès à un tutoriel ou, à tout le moins, à offrir un manuel d'instruction particulièrement détaillé. Ce n'est malheureusement pas le cas. Au contraire, les joueurs sont envoyés au front sans aucune préparation et le livret fourni avec le jeu est imprécis et n'éclairera que très peu les soldats désemparés.

Par contre, une fois les commandes et les principales stratégies d'approche apprivoisées, Warhawk procurera beaucoup de plaisir aux joueurs à la recherche de sensations fortes.

On peut devenir très bon à Warhawk. L'expérience, le travail d'équipe et la maîtrise des nombreuses fonctionnalités du jeu permettent de réussir d'incroyables assauts synchronisés. La courbe d'apprentissage de Warhawk, extrêmement abrupte au départ, est pratiquement sans limite.

Warhawk

***1/2

Concepteur : Incognito

Éditeur : Sony Computer Entertainment

Plateforme : Playstation 3

Cote : T (adolescent)

Prix : 40 $ (en téléchargement), 50 $ ou 60 $ (avec écouteur-microphone)

Principe de jeu riche et engageant, excellent contrôles des véhicules.

Premières heures de jeu laborieuses, livret d'instructions incomplet, aucun tutoriel.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer