Source ID:; App Source:

Puces pour PS3: Sony et Toshiba s'allient

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
AFP
Tokyo

Le japonais Sony a annoncé jeudi qu'il allait transférer ses lignes de production de puces pour consoles de jeux vidéo PlayStation 3 à Toshiba, avec qui il créera également une coentreprise pour développer et optimiser ces composants.

Les trois sociétés vont oeuvrer ensemble au développement de micro-processeurs et circuits intégrés à large échelle (LSI), au sein d'une nouvelle entreprise qui naîtra en avril 2008, et qui va essentiellement concevoir les évolutions des puissants processeurs centraux «Cell» et graphiques «RSX» destinés à la PlayStation 3 (PS3).

Le processeur Cell a été initialement conçu par Sony, Toshiba et le géant américain du secteur informatique IBM pour constituer le cerveaux des nouvelles générations de consoles de jeux de Sony, de serveurs informatiques et ultérieurement d'une large gamme d'appareils.

La nouvelle coentreprise, capitalisée à hauteur de 100 milliards de yens (606 millions d'euros), sera détenue à 60% par Toshiba, 20% par Sony et 20% par sa filiale de jeux vidéo Sony Computer Entertainment (SCEI).

Les lignes de production de ces puces actuellement détenues par Sony dans une de ses usines au sud du Japon seront exploitées par la coentreprise, mais vendues à Toshiba, selon un communiqué conjoint.

Cette opération, si elle est acceptée par les autorités, va permettre à Sony de continuer à participer aux évolutions des micro-processeurs «Cell» et «RSX» qui équipent la PS3 et d'autres types d'appareils, sans pour autant devoir investir des sommes faramineuses dans les matériels nécessaires à leur fabrication.

La production de semi-conducteurs de cette nature exige en effet une modernisation récurrente des équipements au fur et à mesure des progrès techniques.

En faisant cette économie, Sony souhaite concentrer ses moyens sur les secteurs dans lesquels il est un des acteurs majeurs, comme les différents composants entrant dans la composition des TV à écran plat, ou encore les capteurs d'images CCD et CMOS pour appareils photo et caméras numériques.

De son côté, Toshiba, spécialiste de la fabrication de semi-conducteurs en gros volume (dont les mémoires flash NAND), va optimiser les lignes de production de galettes de silicium rachetées à Sony, pour en augmenter le rendement, via une réduction progressive de la taille de gravure des puces.

Cette transaction permettra ainsi à Toshiba de renforcer son poids dans le domaine des circuits intégrés à large échelle (LSI).

Selon l'accord de principe, Sony va également céder d'ici à fin mars 2008 à Toshiba ses parts (49%) dans une autre société de production de semi-conducteurs pour les consoles PlayStation, Oita TS Semiconductor (OTSS), jusqu'à présent détenue ensemble.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer