Source ID:; App Source:

Electronic Arts achète deux studios

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
AFP
New York

L'éditeur américain de jeux vidéos Electronic Arts (EA) a annoncé jeudi le rachat des studios d'animation Bioware et Pandemic Studios via une offre de plus de 810 millions de dollars, afin d'élargir sa force de frappe dans le développement de jeux.

Cette acquisition, la plus grosse jamais réalisée par EA, se fait par le rachat de VG Holding, l'entité propriétaire des deux studios, est-il précisé dans un communiqué. L'opération devrait être bouclée en janvier.

L'offre se décompose en un versement de 620 millions de dollars en cash aux actionnaires de VG Holding lors de la finalisation de la transaction, et un versement de 155 millions de dollars «à certains employés de VG Holding», «selon le calendrier et les performances» des actifs acquis.

Par ailleurs, Electronic Arts s'engage à effectuer un prêt de 35 millions de dollars supplémentaires à VG Holding et va financer tout le plan de stock-options de VG Holding, dont le montant n'a pas été précisé.

À la Bourse de New York, l'action EA cédait 1,18% à 58,00 dollars après cette annonce, lors des échanges électroniques suivant la clôture.

Cette acquisition est la plus grosse jamais réalisée par le leader mondial du jeu vidéo, dont la dernière grosse acquisition remonte à 2005, avec la société dédiée aux jeux pour téléphonie mobile Jamdat, pour 680 millions.

Selon Electronic Arts, Bioware et Pandemic Studios, deux sociétés «très réputées», ont créé «les jeux vidéos ayant la meilleure qualité de cette industrie». EA va mettre la main avec ces studios sur un portefeuille de 10 jeux en cours de développement, de type jeux en ligne à plusieurs joueurs, jeux de rôle et jeux de combat.

Pandemic développe deux jeux très attendus par la communauté des joueurs, Mass Effect, développé pour le géant informatique Microsoft, et Mercenaries 2.

Ces studios emploient à eux deux 800 personnes sur quatre sites à Los Angeles, Austin, Edmonton (Canada) et Brisbane (Australie).

Pour EA, l'opération pèsera sur le bénéfice par action en 2008, de l'ordre de 30 à 40 cents par action.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer