Source ID:; App Source:

Wii: gare aux tendinites!

AFP
Londres

Jouer avec la console Wii, dernière née du groupe japonais Nintendo, permet d'éliminer davantage de calories que les jeux traditionnels grâce à sa manette sans fil mais le manque d'échauffement peut entraîner blessures et courbatures, ont prévenu des experts britanniques.

La Wii, dans le commerce depuis le 19 novembre 2006, est équipée d'une manette d'un genre nouveau, la «Wiimote» qui ressemble à une télécommande sans fil et est basée sur la reconnaissance des mouvements. Pour certains jeux, notamment les simulations de sports (tennis, golf, base-ball, boxe, bowling) les gestes de la réalité doivent être effectués.

Du coup, cette nouvelle console a entraîné l'apparition du «Wii elbow», nom directement inspiré du tennis elbow qui est une inflammation du coude fréquente chez les joueurs de tennis.

«Les joueurs devraient considérer une "séance de Wii" comme n'importe quelle forme d'exercice et s'échauffer de manière adéquate en amont afin de prévenir courbatures et autres blessures éventuelles», a estimé Tim Hutchful, membre de l'Association britannique des chiropracteurs (BCA).

«Tout exercice ou activité inhabituels vous expose à des problèmes qui peuvent découler de périodes prolongées de mouvements vifs, donc considérez-le comme une séance de gymnastique -en vous échauffant et en vous détendant», a-t-il ajouté.

La BCA a même élaboré un «échauffement Wii» en cinq points --les épaules, les poignets, les bras, le cou et le dos--, conseillant aux non-sportifs de faire des pauses toutes les 20 à 30 minutes.

La console elle-même suggère à certains stades de jeux de faire une pause.

Dans la partie consacrée à la Wii sur son site internet, le groupe japonais prévient que «jouer peut provoquer des douleurs aux muscles, articulations, à la peau et aux yeux», donnant des instructions pour éviter «tendinites, syndrôme du canal carpien (poignet), irritation de la peau ou fatigue oculaire».

Selon plusieurs études portant sur l'utilisation des jeux videos, les jeunes de 13 à 15 ans passent en moyenne 13 heures par semaine sur leur console, en séances qui peuvent atteindre jusqu'à six heures.

Or, a souligné Sammy Margo de la Société des experts en kinésithérapie au quotidien The Times, «ils ne joueraient pas au tennis réel pendant deux heures, pourtant ils le font avec (le simulateur de tennis de Wii) -- et cela se traduit par des blessures».

Blessures de l'utilisateur mais également dégâts sur son entourage qu'il soit matériel, humain ou animal à cause de manettes «volantes», incidents qui ont contraint Nintendo dès décembre à renforcer les dragonnes.

Un site spécifique (www.wiihaveaproblem.com), agrémenté de photos, a été créé sur ces dommages collatéraux causés par des gestes amples.

Mais la nouvelle console a le mérite, selon l'Ecole des sciences du sport et de l'exercice de l'université John Moores de Liverpool, de faire brûler davantage de calories qu'une console classique, puisqu'elle oblige le joueur à reproduire exactement le même mouvement que dans la réalité.

En jouant 15 minutes avec une console classique, un jeune dépense 60% d'énergie de plus qu'en étant inactif. Avec la même durée passée sur la Wii, la dépense est de 156% supérieure à l'inactivité, selon les tests effectués sur une douzaine de jeunes de 13 à 15 ans.

Basé sur un temps moyen hebdomadaire de 12,2 heures, 1840 calories seraient brûlées avec la nouvelle console, soit 40% de plus qu'une console classique. Cela pourrait représenter 12,24 kilogrammes sur un an.

Le coeur travaille également avec 130 battements par minute avec la nouvelle console, contre 85 battements par minute avec une console traditionnelle.

L'université a souligné que ce type de console «active» pourrait être un instrument dans la lutte contre l'obésité des jeunes en les faisant se dépenser davantage mais, surtout, en les incitant à pratiquer réellement un sport.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer