Source ID:; App Source:

De l'intérêt pour une école de jeux vidéo

Lise Fournier
Le Soleil

L'industrie du jeu vidéo dans la région de Québec n'en est pas à une initiative près pour stimuler les emplois dans ce secteur.

L'an passé, les entreprises se sont donné un site Internet commun baptisé www.macarriereenjeux.com et ont ouvert, à Québec, une section de l'International Game Developers Association (IGDA). Se pourrait-il que la prochaine étape soit une école nationale de jeux vidéo comme l'évoquait, hier, le président de Pôle Québec Chaudière-Appalaches, Paul-Arthur Huot. Si ça se concrétise, le collégial sera de la partie, notamment le Cégep Sainte-Foy, le Collège O'Sullivan et le Collège Bart.

Steve Couture, président de la compagnie Frima Studio, a indiqué au téléphone que, personnellement, il n'était pas très informé du projet d'école de jeux vidéo. Mais d'après lui, l'idée est bonne et serait de nature à stimuler les inscriptions dans ce domaine puisqu'en ce moment toute l'industrie manque cruellement de main-d'oeuvre.

L'arrivée d'Ubisoft et d'Activision, en 2005, a eu comme effet de vider les banques de travailleurs, indique M. Couture. «Aujourd'hui même les sous-sols sont vides, dit-il, au point où Frima Studio a dû se résigner à offrir des collaborations à l'extérieur du Québec faute de travailleurs qualifiés dans la région.»

Pas à blâmer

Or, le secteur collégial n'est pas à blâmer, poursuit M. Couture. Les cégeps font leur possible, mais ils ont des limites. En plus du Cégep Sainte-Foy qui offre une formation de 800 heures en programmation 3D, le Collège O'Sullivan et le Collège Bart proposent eux aussi des formations en programmation et intégration de jeux vidéo.

Steve Couture a personnellement piloté le nouveau programme en multimédia offert au Collège Bart. «Une première cohorte de diplômés a même gagné le marché du travail», souligne-t-il. Et il semble que leur formation réponde aux attentes. «Mais chez Bart, le programme est basique, précise M. Couture. Il a été conçu pour ceux et celles qui veulent entrer rapidement sur le marché du travail.»

Bien engagé

Au Cégep Sainte-Foy, le coordonateur du programme informatique, Jean-Pierre St-Pierre, est bien au fait du projet d'école de jeux. «Quelques séances de travail ont eu lieu, dit-il, et d'autres sont prévues la semaine prochaine.»

M. St-Pierre souligne que le Cégep Sainte-Foy est déjà bien positionné auprès de l'industrie avec son profil programmation 3D jeux vidéo créé en collaboration avec Ubisoft, Sarbakan et Beenox.

«Et à ça se greffent des stages pour nos étudiants», enchaîne-t-il. À ses yeux, le projet d'école nationale est intéressant, mais il reste à déterminer quelle forme il prendra.

Discussions

Réjean Prévost, conseiller pédagogique au Collège O'Sullivan, affirme, pour sa part, qu'il a eu des discussions sur le projet d'école, mais qu'il est encore trop tôt pour en parler.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer