Source ID:; App Source:

Les délires de «Warioware: smooth moves»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Félix Locas
Félix Locas
La Presse

Qui a dit qu'arracher des poils de nez, aiguiser un crayon ou insérer un dentier dans la bouche de grand-mère ne pouvaient pas faire de bons éléments de jeu vidéo ? Sûrement pas les créateurs de «Warioware: smooth moves», un jeu pour Nintendo Wii complètement dément et dans lequel ce genre de défi est tout à fait naturel.

«Smooth Moves» est le cinquième titre de la série des WarioWare. Il reprend d'ailleurs le principe de base de ses prédécesseurs. Il s'agit d'accomplir diverses épreuves aussi brèves que variées. Les mini-jeux doivent être complétés en quelques secondes et s'enchaînent à un rythme effréné.

Les premiers WarioWare, sur GameBoy Advance et Gamecube, se jouaient à l'aide des commandes traditionnelles des consoles. Le principe du jeu a ensuite été raffiné avec la version Nintendo DS, qui proposait au joueur d'accomplir les tâches à l'aide de l'écran tactile de la console portative. Dans «Smooth Moves», c'est évidemment la manette de la Wii qui est à l'honneur ; ses fonctions de viseurs optique et de reconnaissance de mouvements font d'elle l'outil parfait pour ce genre de jeu.

Quelques secondes avant chaque épreuve, une image indique au joueur de quelle façon il doit tenir la manette de la Wii pour accomplir la tâche suivante. Parfois, il devra l'empoigner à la verticale comme le manche d'un parapluie. D'autres fois, la manette devra être agrippée à deux mains tel le guidon d'un vélo ou encore maintenue au-dessus de la tête dans une pose judicieusement baptisée «The Mohawk». Une vingtaine de prises en main sont ainsi proposées.

Ces poses ne servent d'ailleurs qu'à donner une idée au joueur du type de mouvement qu'il devra accomplir quelques secondes plus tard. Une fois le mini-jeu démarré, il incombe au participant de deviner le mouvement à exécuter pour réussir l'épreuve. Le tout se fait de façon étonnement intuitive et spontanée. Imaginez que vous tenez la manette devant vous et qu'apparaisse à l'écran l'image d'une clef dans une serrure, hésiteriez-vous longtemps avant de tenter un mouvement de poignet ?

La manette de la Wii répond avec précision et exactitude aux actions du joueur. Une précision qui peut même devenir agaçante tant le moindre faux mouvement, la moindre brusquerie peut faire rater une épreuve, au grand désarrois du participant. Le joueur consciencieux apprendra d'ailleurs à contenir son engouement et à manier la manette avec minutie plutôt qu'avec emportement.

En tout, près de 200 mini-jeux sont proposés dans «Warioware: smooth moves». Le joueur les débloque progressivement en réussissant certains tableaux, chacun étant accompagné de son récit loufoque.

Les graphismes de «Warioware: smooth moves» sont à l'image des tâches à accomplir : bien souvent ouvertement ridicules. Visuellement, «Smooth Moves» exploite abondamment les thématiques du dessin naïf, de la modélisation 3D des années 80, du trait de crayon grossier, du minimalisme et même de la laideur pure et simple. C'est carrément de l'humour graphique, et ça fait rire.

«Warioware: smooth moves» peut être qualifié de «jeu de party». Rapidement exploré en mode solo, c'est avec des amis ou en gang que le titre prend tout son sens. Un mode multijoueurs pouvant accueillir jusqu'à douze joueurs est d'ailleurs disponible, mais les participants doivent s'échanger tour à tour une seule et même manette. «Smooth Moves» est le genre de jeu sur lequel on ne passe pas nécessairement de longues heures, mais que l'on ressort de temps à autre, comme un bon jeu de société.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer