Source ID:; App Source:

Jeff Bezos ne voit pas Amazon comme un monopole

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le fondateur et PDG d'Amazon Jeff Bezos a déclaré jeudi qu'il ne s'inquiétait pas de la possibilité d'un contrôle antitrust de l'entreprise, géant numérique qui a récemment dépassé les 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière.

S'exprimant lors d'une réunion d'affaires à Washington, Jeff Bezos a déclaré qu'il ne voyait pas sa société comme un monopole, arguant que les ventes en ligne ne représentent encore qu'une petite fraction de la vente au détail globale.

«85% des ventes se font toujours dans le monde physique donc c'est ici que nous devons faire face à la concurrence», a fait valoir M. Bezos lors de ce dîner organisé par l'Economic Club de Washington.

Les autorités de régulation américaines se posent la question de savoir s'il y a lieu de réorganiser le domaine d'application des lois anti-monopole pour tenir compte de la domination des géants numériques GAFA: Google, Apple, Facebook et Amazon.

Si M. Bezos a indiqué qu'il était normal qu'Amazon attire l'attention, le PDG a néanmoins affirmé qu'il ne prévoyait aucune action susceptible d'empêcher le géant de l'internet d'innover et de croître.

«Nous sommes si inventifs que, quelle que soit la réglementation promulguée, cela ne nous empêchera pas de servir nos clients», a-t-il déclaré.

«Les clients voudront toujours des prix bas, ils voudront toujours une livraison rapide, ils voudront toujours un large choix».

M. Bezos a déclaré qu'il n'était pas surprenant et même normal d'être confronté à des questionnements lorsqu'une entreprise comme Amazon devient aussi grande.

«Toutes les grandes institutions, quelles qu'elles soient, seront et devront être examinées et inspectées minutieusement», a-t-il ajouté.

«Nous voulons vivre dans une société où les gens sont inquiets face aux grandes institutions, c'est OK.»

Par ailleurs, M. Bezos a déclaré qu'aucune décision n'avait été prise concernant la localisation du deuxième siège social d'Amazon, le «HQ2», pour lequel 20 villes nord-américaines ont été sélectionnées comme finalistes. Le choix se fera comme prévu à la fin de l'année.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer