Source ID:; App Source:

Télé en ligne: les géants américains étoffent leur offre

La concurrence monte d'un cran pour les télédiffuseurs... (PHOTO PAUL SAKUMA, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

La concurrence monte d'un cran pour les télédiffuseurs canadiens avec le lancement, hier et potentiellement aujourd'hui, de nouvelles offres des géants Netflix et Amazon.

PHOTO PAUL SAKUMA, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

(New York) La concurrence monte d'un cran pour les télédiffuseurs canadiens avec le lancement, hier et potentiellement aujourd'hui, de nouvelles offres des géants Netflix et Amazon.

Netflix a d'abord ajouté hier à son service une nouvelle fonctionnalité importante. Les nouvelles versions de son application pour les systèmes iOS et Android permettent à leurs utilisateurs de télécharger certains films ou épisodes sur leur appareil, en vue d'une écoute « dans l'avion ou tout autre endroit avec une connexion internet limitée ou onéreuse ».

Concrètement, il est par exemple possible de télécharger à la maison des contenus qui pourront ensuite être écoutés dans l'avion, où c'était souvent impossible auparavant, ou encore dans les transports en commun, où les frais liés aux volumineux transferts de données pouvaient être dissuasifs.

Cette fonctionnalité est disponible partout dans le monde et concerne une grande partie des contenus de Netflix, notamment les séries qu'elle produit elle-même et qui sont souvent les plus populaires sur son service.

AMAZON AU CANADA ?

Les services de vidéo sur demande en ligne locaux CraveTV (Bell), Illico.TV (Québecor) et ICI Tou.tv (Radio-Canada) auront aussi selon toute vraisemblance un nouveau concurrent majeur dans les pattes très bientôt.

Une rumeur persistante veut en effet que ce soit aujourd'hui, 1er décembre, qu'Amazon lance au Canada son service rival Amazon Prime Video. La rumeur est née il y a une dizaine de jours, quand l'animateur d'une émission diffusée par Amazon a annoncé sur Twitter le lancement imminent du service à l'échelle mondiale, notamment au Canada.

Elle s'est ensuite propagée rapidement mardi, quand la présidente de Bell Media, Mary Ann Turcke, a déclaré lors d'une audience au CRTC qu'elle s'attendait à devoir faire face à un nouveau concurrent, Amazon, « dans deux jours ».

Aux États-Unis, le service est offert de deux façons. On peut s'y abonner de façon indépendante pour 8,99 $ US par mois, ou encore y avoir accès en déboursant 99 $ US pour avoir accès au service Amazon Prime pendant un an. Celui-ci inclut certains autres avantages, dont des rabais sur certains produits et des délais de livraison plus courts. On ignore encore quels seront les prix au Canada.

Le moment semble bien choisi pour Amazon, puisqu'il correspond à celui de la fermeture de Shomi, service comparable lancé par Rogers et Shaw. Shomi détenait les droits canadiens sur certaines séries d'Amazon, notamment la populaire Transparent.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer