Source ID:; App Source:

Plusieurs sites internet français piratés dimanche

«J'atteste qu'il n'y a de dieu qu'Allah»: plusieurs sites internet français... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

«J'atteste qu'il n'y a de dieu qu'Allah»: plusieurs sites internet français d'établissements scolaires et d'entreprises, ont été piratés dimanche par des activistes se revendiquant d'une cyberrésistance tunisienne, alors qu'une manifestation mondiale se déroulait à Paris après les attentats djihadistes.

Les pages d'accueil des sites internet de plusieurs lycées de l'académie de Créteil, dont l'établissement Henri Moissan à Meaux et Charles de Gaulle à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), où les deux frères Kouachi se sont réfugiés dans une imprimerie avant de mourir, ont été la cible de ces cyberattaques revendiquées par un groupe dénommé «Fallaga Team».

«De nombreux serveurs d'établissements scolaires de l'académie de Créteil ont eu leurs pages d'accueil modifiées par des interventions frauduleuses», a précisé à l'AFP le ministère de l'Éducation nationale. «Les sites vont être suspendus» le temps pour les équipes du rectorat de Créteil de les «rétablir le plus rapidement possible», a-t-on ajouté.

Les pages Facebook de la cathédrale de Vannes, du club de sport Fitness et d'un groupe de parapharmacie, entre autres, ont également été victimes de cette attaque, que le groupe revendique sur son compte Twitter.

Sur un fond d'écran noir, un message: «J'atteste qu'il n'y a de dieu qu'Allah. J'atteste que Muhammed est le messager de Allah». En bas de page, un médaillon représente un combattant et le drapeau tunisien.

«Nous sommes habitués à votre faiblesse quand vous avez tués [sic] des innocents en Tunisie et en Algérie. Mais aujourd'hui, vous avez dépassé vos limites!», est-il écrit.

«Aujourd'hui, nous sommes ici pour protéger notre religion», écrit le groupe Fallaga, qui «sera toujours l'obstacle». «Vous ne pourrais [sic] le dépasser», prévient le message.

Dimanche, des centaines de milliers de personnes et une cinquantaine de dirigeants et responsables étrangers défilaient dans les rues de la capitale française, muée en capitale mondiale, contre le terrorisme et en hommage aux 17 victimes tuées dans des attentats.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Marée humaine à Paris

    Attentats à Paris

    Marée humaine à Paris

    Jamais Paris n'aura vécu aussi grand rassemblement populaire. Pendant plusieurs heures, hier, la capitale française aura été figée, dans un ultime... »

la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer