Source ID:; App Source:

Netflix débarque en Belgique

Neil Hunt, le directeur technique de Netflix.... (PHOTO JASPER JACOBS, AFP)

Agrandir

Neil Hunt, le directeur technique de Netflix.

PHOTO JASPER JACOBS, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BRUXELLES

Netflix, le géant américain de la vidéo à la demande par abonnement, vient officiellement de se lancer en Belgique et au Luxembourg et a entamé des discussions avec des opérateurs belges, dont Belgacom, en vue d'étendre son accès.

«Salut tout le monde ! On est là», a indiqué dans la nuit de jeudi à vendredi le service de vidéos en ligne sur son compte Twitter.

Désormais présent sur le sol belge, le groupe américain a entamé des discussions avec des opérateurs belges, dont Belgacom et son concurrent Voo, afin d'intégrer son offre sur leur décodeur, selon la presse locale.

«Nous voudrions simplement être accessibles via les décodeurs. C'est une bonne manière pour les clients de découvrir Netflix. L'engagement avec Belgacom ou d'autres opérateurs avec un service de décodeurs est bénéfique pour les deux parties si nous parvenons à conclure un accord», a confirmé Neil Hunt, le directeur technique de Netflix à l'agence Belga.

Belgacom dispose d'une plateforme de télévision numérique Belgacom TV et le cablo-opérateur Voo est propriétaire d'une chaîne à péage BeTV.

Il revient maintenant à Netflix de choisir un opérateur en Belgique, comme il l'a fait en France avec Bouygues Télécom, qui proposera les services de Netflix à partir de novembre.

L'opérateur historique de télécommunications Belgacom semble bien placé pour rafler la mise, même si rien n'est décidé, avance vendredi le quotidien Le Soir.

Avant l'arrivée de Netflix, les opérateurs belges se sont préparés en renforçant leur offre: Belgacom TV vient de lancer un «Movie and Series pass» pour ses clients francophones, permettant de regarder un nombre illimité de séries et de films, y compris sur tablettes, smartphones et ordinateurs, moyennant un supplément de 14,95 euros par mois. Il annonce un catalogue «de plus de 400 films par an».

BeTV a lancé début septembre une offre «TV partout» permettant de regarder ses programmes sur tous supports, sans coût supplémentaire pour ses clients, mais au prix de 42,50 euros mensuels pour les autres. La chaîne se défend d'y voir une stratégie liée à l'arrivée de Netflix.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer