Source ID:477391; App Source:cedromItem

Pas de menace pour le câble en 2014

La menace du débranchement ne pèsera pas lourd sur l'univers de la... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

La menace du débranchement ne pèsera pas lourd sur l'univers de la télévision en 2014, selon la firme Deloitte. Chaque abonné au câble perdu en 2013 sera remplacé par 100 nouveaux abonnements à des services de télévision fournis par câble ou par internet, prévoit-on.

C'est là l'une des tendances annoncées par Deloitte dans le cadre de ses prévisions sur les univers des technologies, des médias et des télécommunications (TMT) publiées au début de chaque année.

«On entend beaucoup parler des gens qui vont se désabonner, des cord-cutters, mais nous, ce que l'on dit, c'est que pour une personne qui va le couper, il y en aura une centaine qui vont ajouter au deuxième service», résume François Sauvageau, leader du secteur des TMT chez Deloitte pour le Québec.

Selon les auteurs de ce rapport, d'ici la fin de l'année, plus de 2,5 millions de foyers canadiens compteront plus d'un abonnement à la télé, l'un auprès d'un câblodistributeur traditionnel, l'autre auprès d'un service de télévision d'un autre genre, notamment par internet, dont Netflix.

Selon Deloitte, «les dépenses antérieures pour la location de DVD ont tout simplement été remplacées par des abonnements à des vidéos sur demande».

Les câblodistributeurs ne seront pas en reste. Ils sont d'abord propriétaires de certains des services concurrents de Netflix auxquels s'abonneront les Canadiens. Puis, selon Deloitte, «les clients qui optent pour d'autres services demanderont vraisemblablement une large bande à plus haute vitesse et une plus grande capacité de téléchargement, ce pour quoi ils paieront».

L'âge d'or et le téléphone intelligent

Autre prédiction de Deloitte: la part de détenteurs de téléphones intelligents chez les 65 ans et plus pourrait presque doubler, pour passer d'un peu moins de 30% en 2013 à 50% en 2014. L'écart entre ce groupe d'âge et le reste de la population pourrait même être effacé d'ici 2018.

Voilà qui pourrait créer une occasion pour les développeurs d'applications, note M. Sauvageau, même si une part importante de détenteurs actuels de téléphones intelligents dans cette tranche n'en ont jamais téléchargé. «C'est 30% maintenant, mais est-ce que ce sera comme ça dans le futur? demande M. Sauvageau. Si on leur fait une offre de qualité...»

Lunettes plutôt que montres

Deloitte prévoit par ailleurs que le populaire marché de l'électronique vestimentaire sera dominé par les lunettes, même si ce sont présentement les montres et les bracelets d'exercice physique qui sont le plus visibles.

«Sur un marché que nous estimons à 3 milliards de dollars en 2014, les lunettes prendraient 2 milliards, soit environ 4 millions d'unités à 500$», estime M. Sauvageau.

En comparaison, on prévoit des ventes d'environ 2 millions d'exemplaires de montres intelligentes à 200$ pièce.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer