Source ID:; App Source:

Cyberattaque contre des sites gouvernementaux en Corée du Sud

Des messages revendiquant la dernière opération au nom... (Photo Archives AFP)

Agrandir

Des messages revendiquant la dernière opération au nom des pirates informatiques de l'organisation Anonymous ont été laissés sur les sites visés, ce qu'ils ont démenti.

Photo Archives AFP

Agence France-Presse
SÉOUL

Plusieurs sites du gouvernement et de médias en Corée du Sud, dont celui de la présidence, ont été la cible d'une cyberattaque coordonnée mardi, jour anniversaire du début de la Guerre de Corée, a annoncé le ministère des Sciences.

«Une cyberattaque par des pirates non identifiés a entraîné la fermeture de plusieurs sites, dont celui de la Maison Bleue», le nom du palais présidentiel, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Cette attaque coïncide avec la déclaration de la Guerre de Corée le 25 juin 1950. Le ministère n'a pas émis d'hypothèses quant à ses auteurs, mais la Corée du Sud a été la cible à plusieurs reprises d'actes de piratage contre des sites privés et publics imputés à la Corée du Nord.

Des messages revendiquant la dernière opération au nom des pirates informatiques de l'organisation Anonymous et louant le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un ont été laissés sur les sites visés.

Mais les Anonymous ont démenti sur le compte Twitter, indiquant en revanche avoir piraté plusieurs sites d'information nord-coréens, ce mardi également, dont ceux de l'agence d'État KCNA et le quotidien du parti unique, le Rodong Sinmun.

La Corée du Sud a entrepris de sécuriser ses réseaux après une vaste offensive en mars dernier contre plusieurs chaînes de télévisions et banques dont les clients, piratant près de 50 000 ordinateurs et serveurs.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer