Source ID:; App Source:

Alibaba prépare son entrée en Bourse

Le siège social de l'entreprise à Hangzhou, en Chine....

Agrandir

Le siège social de l'entreprise à Hangzhou, en Chine.

Agence France-Presse
Shanghai

L'emblématique homme d'affaires chinois Jack Ma se retire des fonctions opérationnelles d'Alibaba à l'heure où le géant mondial du commerce en ligne se prépare à lancer une introduction en Bourse historique, déjà comparée à celle de Facebook en 2012.

À partir de vendredi, M. Ma, un ancien professeur d'anglais devenu milliardaire, confiera la barre du groupe Alibaba à son bras droit Lu Zhaoxi, pour ne conserver que le poste stratégique de président.

Le patron âgé de 48 ans est bien conscient du vif intérêt que suscite la société qu'il a commencée à gérer depuis son appartement dans la ville de Hangzhou (est), il y a 14 ans. Mais il se garde de donner des détails sur la levée de fonds massive attendue.

«Le monde entier sait qu'Alibaba va lancer une introduction en Bourse, mais j'ignore quand cela interviendra», a-t-il déclaré il y a quelques jours, selon un journal chinois.

En tout cas, pour les analystes, les récents mouvements de ventes et de restructurations opérés par Alibaba signalent que l'entreprise met la dernière main à sa préparation avant de se présenter devant les investisseurs.

Alibaba a accéléré sa coupure «par étapes» avec Yahoo!, après quatre ans de relations détériorées entre les deux groupes. Le géant chinois a récemment acquis 18% de Sina Weibo, le premier service de microblogging du pays.

Alibaba est valorisé entre 60 et 100 milliards de dollars par les experts, un montant qu'il sera possible de comparer aux 104 milliards de dollars obtenus par Facebook, qui avait réalisé en mai 2012 la plus grosse entrée en Bourse de tous les temps pour une valeur internet, avant que le cours de l'action ne chute.

«Tous les investisseurs institutionnels qui souhaitent placer leurs fonds dans l'internet et la Chine vont automatiquement être acheteurs d'Alibaba», a assuré à l'AFP Bill Bishop, un spécialiste du secteur.

Les ventes en ligne en Chine devraient représenter chaque année entre 420 et 650 milliards de dollars d'ici 2020, soit le premier marché du genre au monde, selon le cabinet Mc Kinsey.

Alibaba est un empire. Le groupe opère le site alibaba.com, déjà coté à Hong Kong, qui permet à des PME de vendre leurs produits ou de trouver des fournisseurs grâce à trois plate-formes qui totalisent des dizaines de millions de professionnels inscrits à travers le monde.

Le site de vente entre particuliers Taobao.com revendique quant à lui plus de 500 millions d'utilisateurs en Chine et propose à l'achat ou à la vente plus de 800 millions de produits. Taobao fêtera vendredi ses dix ans d'existence.

Enfin, Tmall.com propose aux consommateurs chinois des articles de 70 000 marques chinoises et étrangères pour le compte de plus de 50 000 commerçants et s'arroge une part de marché de plus de 50% de la vente de détail sur internet en Chine, selon le cabinet iResearch.

Dans ce contexte d'affaires florissantes, le retrait de Jack Ma «n'aura pas beaucoup de conséquences sur la marche actuelle d'Alibaba. Il s'inscrit avant tout dans l'organisation d'un bon système de succession», a expliqué Yang Xiao, expert chez Analysys International.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Alibaba veut s'étendre hors de Chine

    Internet

    Alibaba veut s'étendre hors de Chine

    Le géant mondial du commerce en ligne Alibaba a confirmé vendredi ses intentions d'expansion hors de Chine grâce à l'internationalisation de sa... »

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer