Le réseau en ligne Facebook a indiqué mercredi qu'il arrêtait les tests visant à publier des publicités dans des applications tierces, préférant donner la priorité à celles intégrées au fil d'actualité de ses membres.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Nous mettons en pause nos tests de publicités mobiles en dehors de Facebook», a indiqué un porte-parole du réseau social dans un courriel à l'AFP.

«Les résultats et les retours de nos partenaires ont été positifs, mais nous nous concentrons sur le renforcement des publicités dans le fil d'actualité plutôt que sur les publicités en dehors de Facebook», a-t-il ajouté.

L'arrêt des tests interviendra d'ici la fin de l'année.

L'action Facebook a clôturé mercredi sur un recul de 1,08% à 27,41$.

Les inquiétudes sur la capacité du réseau à monétiser sa gigantesque base de membres, en particulier quand ils se connectent depuis un téléphone dont l'écran plus petit ne permet pas d'afficher ses publicités traditionnelles, ont été l'une des raisons du plongeon du titre dans les mois ayant suivi son introduction en Bourse en mai.

Le groupe a commencé à y remédier il y a seulement quelques mois avec de nouveaux formats de publicités, intégrés aux fils d'actualité.

Son action s'est reprise ces dernières semaines après la publication de résultats encourageants, montrant que le groupe gagnait enfin de l'argent dans le mobile. Mais son niveau reste inférieur d'environ 28% à son cours d'entrée en Bourse de 38$.