Si vous croyez avoir gagné un iPad parce que vous avez reçu un message texte sur votre téléphone cellulaire, détrompez-vous: ce n'est pas le cas. Vous faites simplement partie des milliers de Canadiens victimes d'une nouvelle vague de «pourriels mobiles».

Alain McKenna LA PRESSE

Les grands fournisseurs de services sans fil déploient beaucoup d'efforts afin de l'enrayer, mais en vain. L'envoi massif de faux textos promotionnels, incitant les propriétaires de sans-fil à répondre afin de leur facturer des frais, connaît une hausse importante au pays ces jours-ci. Et ce n'est pas tout: les appels frauduleux similaires sont aussi en forte hausse.

Les fournisseurs admettent avoir constaté cette hausse. Reade Barber, directeur de produits chez Rogers, explique que, pour tenter de réduire le phénomène, la société de téléphonie bloque l'accès aux numéros émetteurs une fois qu'ils sont signalés ou détectés.

C'est tout un casse-tête: les textos frauduleux sont généralement envoyés à partir de téléphones prépayés qui sont difficiles à repérer. Leur volume croissant engorge les réseaux et génère des frais non désirés tant pour les fournisseurs que pour leurs clients qui tombent dans le panneau.

4,5 milliards de pourriels mobiles en 2011

Le phénomène du pourriel mobile est international, indique Michael O'Hara, directeur du marketing à la GSMA, le regroupement international des fournisseurs de services sans fil. «C'est un problème d'industrie. Partout dans le monde, un nombre croissant de consommateurs sont victimes de ces messages frauduleux», constate-t-il.

Les statistiques canadiennes sur le pourriel mobile sont inexistantes. Aux États-Unis, ces nouveaux messages indésirables ont connu une hausse de 45% entre 2010 et 2011. Au total, 4,5 milliards de messages frauduleux auraient été envoyés l'an dernier, soit moins de 1% de tous les messages texte échangés cette année-là aux États-Unis. À titre indicatif, il s'est échangé 78 milliards de SMS au Canada en 2011.

Les recours sont peu nombreux. Mais, au Canada, Bell, Rogers et Telus invitent leurs clients à transférer les pourriels mobiles au 7726 (pour SPAM,soit pourrielen anglais) afin de bloquer le numéro de l'émetteur. Ce n'est pas un iPad gratuit, mais c'est mieux que rien.