Un stagiaire de Facebook a dessiné un planisphère d'un nouveau genre en visualisant sur une carte du monde les «amitiés» répertoriées par les 500 millions d'utilisateurs du réseau social en ligne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Disponible sur cette page, la carte illustre les amitiés sous la forme de filaments lumineux, conduisant à ébaucher le contour des continents et même de pays, faisant briller le plus vivement les régions où Facebook est le plus utilisé, l'Amérique du Nord et l'Europe de l'ouest. Certaines régions d'Amérique latine, d'Afrique de l'ouest et du sud, d'Inde, d'Indonésie, d'Australie, le Japon, la Nouvelle Zélande etc brillent aussi de l'intensité des réseaux Facebook.

La Chine, la Russie, les régions amazoniennes, la plus large partie de l'Afrique, l'Australie à l'exception de son pourtour ouest, sont en revanche laissées dans l'ombre, Facebook y gérant peu de connections.

«Je voulais voir comment la géographie et les frontières politiques correspondent à l'endroit où vivent les gens par rapport à leurs amis», a expliqué ce stagiaire, Paul Butler. «Je voulais visualiser les villes entretenant beaucoup de liens d'amitié».

ksh/chr/sl/pre