Source ID:; App Source:

Internet Explorer: Microsoft a répondu à Bruxelles

Le géant américain du logiciel Microsoft a répondu tard mardi soir à Bruxelles,... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Agence France-Presse
Bruxelles

Le géant américain du logiciel Microsoft a répondu tard mardi soir à Bruxelles, qui l'accuse d'abuser de sa position dominante avec son navigateur Internet Explorer, et a demandé à pouvoir se défendre lors d'une audition, a indiqué mercredi la Commission européenne.

Dans une «lettre de griefs» mi-janvier, Bruxelles avait accusé le groupe américain d'abuser de sa position dominante en intégrant systématiquement Internet Explorer à son système d'exploitation Windows, qui équipe quelque 90% des PC dans le monde.

Bruxelles y voit un avantage concurrentiel pour Internet Explorer au détriment de ses concurrents.

Ni Microsoft, ni la Commission n'ont détaillé le contenu de la réponse de la firme de Redmond.

L'enquête de Bruxelles avait démarré après une plainte du concepteur norvégien de logiciel Opera Software, qui propose un navigateur internet concurrent.

Depuis, d'autres concepteurs de navigateurs se sont joints à la procédure, notamment la fondation Mozilla, dont le logiciel Firefox est surtout bien implanté en Europe, et le géant de l'internet Google, qui propose depuis peu son propre logiciel, Chrome.

Dans une affaire très similaire, concernant le lecteur multimédia MediaPlayer, Microsoft avait été condamné à commercialiser deux versions de Windows, dont l'une expurgée du logiciel incriminée.

Le remède s'était avéré peu efficace et Bruxelles semble envisager cette fois une méthode différente.

Dans une communication en février au gendarme américain de la Bourse (SEC), Microsoft laissait entendre qu'il pourrait être obligé d'incorporer à Windows des navigateurs concurrents.

«La Commission envisage d'ordonner à Microsoft et aux fournisseurs d'équipements intégrés d'obliger les utilisateurs à choisir un navigateur quand ils configurent un nouveau PC. Un tel remède pourrait inclure une obligation de distribuer des navigateurs multiples sur les nouveaux PC basés sur Windows», indiquait le groupe.

Microsoft a d'ailleurs annoncé en mars que la prochaine version de Windows permettrait de désactiver Internet Explorer et d'autres programmes intégrés.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer