Source ID:; App Source:

Steve Ballmer souhaite un accord avec Yahoo!

Steve Ballmer... (Bloomberg)

Agrandir

Steve Ballmer

Bloomberg

Agence France-Presse
New York

Le PDG de Microsoft Steve Ballmer a redit vendredi son très grand intérêt pour l'activité moteur de recherches de Yahoo!, soulignant que, malgré l'absence de discussions en cours, un accord était souhaitable au plus vite - notamment pour faire face au géant Google.

«Je crois qu'un accord sur le moteur de recherches tombe vraiment sous le sens, pour Microsoft et pour Yahoo!», a déclaré M. Ballmer dans un entretien publié dans l'édition en ligne du Wall Street Journal.

«Je crois que les bonnes idées ont intérêt à être réalisées rapidement plutôt que lentement. Donc, ce serait sûrement mieux pour nous deux, et certainement pour Yahoo!, si on le faisait vite plutôt que tard», a-t-il ajouté, tout en relevant qu'il restait encore à Yahoo! à exprimer un intérêt pour un tel accord.

Interrogé sur d'éventuelles négociations en cours, M. Ballmer a dit: «la réponse est non, mais s'il y en avait je ne vous le dirais pas».

En début de semaine, Microsoft avait refusé de commenter une information du Sunday Times selon laquelle il envisageait de racheter pour 20 milliards de dollars le moteur de recherches de Yahoo!.

M. Ballmer, qui vient d'embaucher un ex-ingénieur vedette de Yahoo!, Qi Lu, pour prendre la tête des activités en ligne de Microsoft, a toutefois souligné que sa société était en mesure de se développer dans ce domaine avec ou sans l'apport de Yahoo!.

Mais il s'agit, a-t-il dit, d'arriver plus vite à une «masse critique sur le marché publicitaire» en ligne.

«Le plus important, c'est que Google aurait peut-être plus rapidement un concurrent crédible», a-t-il expliqué.

Pour l'instant Google monopolise autour de 63% des recherches sur internet aux États-Unis (étude du cabinet ComScore sur octobre 2008), loin devant Yahoo! (20,5%), reléguant Microsoft à une distante troisième place (8,5%).

L'internet est pourtant un enjeu crucial pour le développement du numéro un mondial du logiciel, qui y consacre des sommes énormes.

«Nous sommes prêts à investir des montants significatifs dans nos activités en ligne, de 5 à 10% des revenus d'exploitation s'il le faut dans les cinq années à venir», a souligné M. Ballmer.

Pour l'instant, tout développement impliquant l'avenir de Yahoo! semble très incertain, le temps que le groupe de Sunnyvale (Californie, ouest), se trouve un nouveau PDG en remplacement de Jerry Yang.

L'investisseur Carl Icahn, qui la semaine dernière est monté à 5,5% du capital de Yahoo!, fait de son côté, une nouvelle fois, tout ce qu'il peut pour pousser à un accord avec un Microsoft.

En début d'année il avait été l'un des critiques les plus acerbes de M. Yang, qui avait refusé l'offre de rachat de Microsoft sur l'ensemble du groupe.

«Il faut qu'on fasse un accord sur la recherche en ligne. Un accord sur la recherche avec Microsoft ferait faire beaucoup d'économies. Ca ajouterait beaucoup aux résultats de Yahoo!», a dit M. Icahn, interrogé mercredi sur la chaîne de télévision CNBC.

 




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer