Source ID:; App Source:

Les fraudeurs raffinent leurs méthodes

a href=mailto:JGagnon1@latribune.qc.ca
La Tribune

La fraude par internet continue d'exister malgré les appels à la vigilance et les efforts des autorités policières pour enrayer le phénomène. Ayant perdu 17 000 $ aux mains de fraudeurs, la Magogoise Céline Bisaillon est à même de constater que les techniques employées pour déjouer les internautes sont raffinées.

Mme Bisaillon a récemment encaissé une somme importante d'argent et son compte à la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog a contenu pendant un certain temps un peu plus de 20 000 $, une situation inhabituelle pour elle. C'est à ce moment que la fraude dont elle a été victime est survenue.

«J'avais décidé de placer cet argent et j'avais même émis un chèque de 20 000 $ pour ça. J'allais voir sur le site de Desjardins régulièrement pour savoir quand le chèque passerait. Puis, à un certain moment, j'ai constaté qu'il n'y avait plus que 3000 $ dans mon compte. Je savais que quelque chose ne marchait pas», explique-t-elle.

Elle devait par la suite s'apercevoir que quatre montants d'argent qu'elle n'avait jamais dépensés avaient été débités de son compte sur une très courte période de temps. Un total de 17 000 $ s'étaient envolés.

Céline Bisaillon a rapidement pris contact avec la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog. Et, à son grand soulagement, on lui a indiqué qu'elle retrouverait son argent.

Selon toute vraisemblance, la fraude a été commise en modifiant une adresse internet préenregistrée dans le navigateur de son ordinateur. En d'autres mots, on a modifié un de ses favoris pour faire en sorte que, lorsqu'elle tente d'accéder au site de Desjardins, elle se retrouve plutôt sur une page créée par le ou les fraudeurs.

«Je m'étais fait dire de ne pas mettre l'adresse d'un site bancaire dans mes favoris, mais je n'en savais pas vraiment davantage. J'utilise internet depuis quatre ou cinq ans et c'est la première fois qu'une chose comme ça m'arrive. Ce n'est pas plaisant du tout.»

Malgré qu'elle se considérait déjà une «consommatrice avertie», Mme Bisaillon entend se montrer plus prudente encore à l'avenir.

Un cas rare

Porte-parole du mouvement Desjardins, Nathalie Genest affirme n'avoir eu connaissance d'un cas semblable qu'une seule fois dans le passé. Les cas de hameçonnage, grâce à un courrier électronique qui mène à une page frauduleuse, sont beaucoup plus nombreux.

«Pour éviter de vivre la même expérience que cette dame, il faut taper l'adresse du site de Desjardins chaque fois plutôt que de la mettre dans ses favoris«, explique Mme Genest.

D'après elle, un ordinateur possédant des logiciels à jour et qui est bien protégé contre les virus et autres place l'utilisateur à l'abri de certains types de fraude.

Nathalie Genest indique par ailleurs que Desjardins a apporté des améliorations à son site internet qui font en sorte que les internautes sont désormais davantage à l'abri des fraudes. En outre, avant une transaction, des questions pointues vous concernant pourraient vous être posées afin de s'assurer que vous n'êtes pas un fraudeur.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer