Source ID:; App Source:

Toute une génération branchée sur réseau

Pour les jeunes d'aujourd'hui, les conversations au téléphone sont devenues accessoires, tandis que l'envoi d'une lettre par la poste est devenu un geste archaïque. L'ère est à la messagerie instantanée, qui permet de jaser, simultanément, avec autant d'amis que désiré.

Internet a radicalement modifié le portrait des relations interpersonnelles chez les jeunes au cours des dernières années. Les enfants et adolescents canadiens sont d'ailleurs parmi les jeunes les plus branchés de la planète. L'étude Jeunes Canadiens dans un monde branché du Réseau Éducation-Médias, financée par le gouvernement du Canada, révélait qu'en 2005, 94 % des jeunes avaient accès à Internet à partir de leur résidence, contrairement à 79 % en 2001. «Internet n'est pas un autre monde, c'est le prolongement de la vie des enfants», avait analysé Louiselle Roy, co-coordonnatrice du programme, lors du dévoilement des résultats de l'étude.

Menée par la firme ERIN Research, l'enquête a par ailleurs révélé que les plus jeunes s'intéressent davantage aux jeux en ligne. En vieillissant, les jeux sont toutefois délaissés au profit de la messagerie instantanée. En 2005, 43 % des élèves de la 5e année du primaire utilisaient la messagerie instantanée chaque jour, une proportion atteignant 86 % chez les élèves de la 5e secondaire.

Sur les quelque 5200 jeunes de la 4e année du primaire à la 5e secondaire interrogés dans le cadre de l'étude, près du quart ont affirmé avoir un téléphone cellulaire. De ce nombre, 44 % des appareils permettaient une connexion à Internet.

Trente-sept pour cent des jeunes interrogés possédaient, en 2005, leur propre ordinateur avec un accès Internet. Ces jeunes ont d'ailleurs indiqué qu'ils passaient deux fois plus de temps à naviguer que ceux qui doivent partager un ordinateur familial.

La proportion de parents imposant des règles sur l'utilisation d'Internet a par ailleurs augmenté entre 2001 et 2005. Le Réseau Éducation-Médias soutient que «la présence de règles concernant l'utilisation d'Internet fait une différence». Dans les foyers où aucune règle n'est imposée sur les sites autorisés, 43 % des élèves de la 6e année et de la 1ère secondaire ont affirmé avoir déjà visité des sites offensants ou inappropriés pour leur âge. Dans les foyers où une règle à cet effet existe, cette proportion est beaucoup plus basse, à 14 %.

À lire aussi :

- Pris au piège de la Toile à 19 ans

- Cyberdépendance: isolés dans un monde virtuel

- Peu de ressources pour les cyberdrogués




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer