Source ID:; App Source:

«Aurélia cherche mec»... sans le savoir

Didier Bert
Technaute.ca

Voyant son profil aguicheur sur des sites de rencontre, une cinquantaine d'hommes ont harcelé une jeune française, victime d'un vol d'identité.

Une personne non identifiée a divulgué sur les sites de rencontre Vivastreet et Meetic l'adresse et le numéro de téléphone cellulaire d'Aurélia, une habitante de la région parisienne, rapporte le quotidien français Le Parisien.

«Aurélia cherche mec...» Cette annonce publiée fin décembre dans la rubrique «Rencontres sans lendemain» a incité une cinquantaine d'hommes à téléphoner à la jeune femme âgée de 25 ans.

«Certains sont même venus directement sonner chez moi! J'en ai pleuré toute la journée. Au bout d'un moment, c'est mon mari qui décrochait. Moi, je n'en pouvais plus», a expliqué la victime au journal français.

Le vocabulaire utilisé dans le texte de l'annonce était particulièrement explicite.

Vivastreet et Meetic ont retiré le profil de la jeune femme à sa demande. Cette pratique serait courante, selon les deux sites interrogés par Le Parisien. «Nous n'avons pas les moyens de protéger les gens de ce genre d'arnaque», a indiqué Meetic.

La jeune femme a porté plainte. En France, l'auteur d'une telle usurpation d'identité risque jusqu'à deux ans de prison et une amende de 40 000 euros, soit environ 60 000 $, sans compter d'éventuels dommages et intérêts.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer