Source ID:; App Source:

Statistiques sur le cancer: Mozilla s'excuse

Une campagne de marketing viral a mis la Fondation Mozilla dans l'embarras hier, après qu'elle se soit retrouvée sur le Web avant une approbation finale. De fausses statistiques sur le cancer ont déplu aux internautes.

La campagne, qui devait se répandre sur le Web grâce au bouche à oreille, a atteint un niveau de popularité plus vite que prévu, pas nécessairement pour les bonnes raisons.

Intitulée «Fight against boredom» (Lutte contre l'ennui), la campagne vise à mousser la popularité du fureteur Firefox et comprend un site Web, une vidéo sur YouTube et un faux blogue.

La campagne a été mise au jour par le blogue TechCrunch.

Sur le site Internet fightagainstboredom.org, Mozilla listait des statistiques qui comparaient les utilisateurs de Firefox et ceux d'Internet Explorer.

On y lisait par exemple que les utilisateurs de Firefox avaient 45% plus de chances d'être allés en vacances à San Francisco au cours des deux dernières années et qu'ils étaient 15% plus enclins que les autres d'avoir regardé des dessins animés.

Ce sont les statistiques sur le cancer qui ont choqué.

Mozilla indiquait que les utilisateurs de son fureteur avaient 23% moins de risques d'avoir le cancer que les utilisateurs d'Internet Explorer, des risques qui selon Mozilla diminuaient de 25% dans le cas du cancer du sein.

«À titre d'utilisateur de Firefox qui a le cancer, je trouve ça moins que drôle», écrit un internaute sur le site TechCrunch.

Mozilla s'excuse

Le vice-président du marketing chez Mozilla s'est excusé dans les commentaires du blogue TechCrunch et sur son propre blogue.

«Je veux m'excuser à quiconque aurait été offensé par certaines des statistiques sur notre site Web non terminé pour cette campagne. La liste à laquelle TechCrunch fait référence a été publiée sans notre approbation finale et ne devait pas être publiée quelle», écrit Paul Kim.

Il précise que Mozilla n'aurait jamais mis en ligne un site qui «se moque des victimes du cancer» si les statistiques avaient été vérifiées avant la publication.

«Quelque chose s'est extrêmement mal passé», écrit Paul Kim.

Ces excuses n'ont pas convaincu tous les utilisateurs de Firefox.

«C'est de mauvais goût, que ça ait été destiné à se retrouver en ligne ou non», écrit Drew Olanoff, un internaute.

Aussi:

L'article de TechCrunch




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer