Source ID:; App Source:

Radiohead cède aux sirènes de iTunes

AFP
Londres

Le groupe anglais Radiohead, qui a décidé de se passer de maisons de disques, a signé un contrat avec le géant américain Apple pour commercialiser son nouvel album sur le site iTunes.

«In Rainbows», le dernier opus du groupe originaire d'Oxford, peut être téléchargé sur le magasin de musique en ligne pour 7,99 livres (15,50$ dollars) sur la version britannique du site iTunes.

En octobre, Radiohead avait créé l'évènement en décidant, après l'expiration de son contrat avec la major EMI de se passer de maisons de disques et de proposer son nouvel album au téléchargement sur son site pour un prix qui pouvait être librement fixé par les fans.

Cette offre à présent est révolue et l'album est arrivé dans les bacs des disquaires, ainsi que sur iTunes.

Le groupe a obtenu d'Apple que ses chansons soient téléchargeables sans restriction de copyright. Elles peuvent ainsi être jouée sur n'importe quel appareil numérique et peuvent être librement partagée sur le Web, selon le journal britannique The Times.

Le groupe Apple n'était pas joignable immédiatement pour fournir des explications sur le contrat.

Selon le quotidien, le conflit entre Radiohead et la maison de disque EMI portait notamment sur le fait que cette dernière ne leur reversait pas de dividendes sur les téléchargements de leurs chansons.

Radiohead n'a pas révélé combien lui avait rapporté la vente à prix libre de son dernier album.

Le groupe a simplement précisé que 15 fans avaient payé le maximum de 99,9 livres (196 dollars), refusant de commenter les informations issues de l'industrie du disque selon lesquelles 1,3 million d'internautes auraient téléchargé l'album pour un prix moyen de 4 livres (8 dollars).

«En termes de revenus numériques, nous avons fait plus d'argent sur ce disque que sur tous les autres albums de Radiohead mis ensemble», a déclaré le chanteur du groupe Thom Yorke, cité par le Times.

Sur son site officiel le groupe nie cependant que la rupture avec sa maison de disque ait été motivée par l'appât du gain.

«Nous n'avons pas demandé un gros paquet d'argent à notre ancienne étiquette EMI pour signer un nouveau contrat, c'est un mensonge (...). Ce que nous voulions, c'est un contrôle sur notre travail, et comment il serait utilisé à l'avenir. Cela nous semblait raisonnable, parce que nous y tenons beaucoup».

À lire aussi:

Web: l'initiative de Radiohead est suivie

In Rainbows : 60% des gens n'ont rien payé

Radiohead: un album à prix variable




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer