Source ID:; App Source:

Des débuts timides pour la radio internet

S'il y a un portrait difficile à faire, c'est celui de la radio Internet. La planète web est extrêmement vaste.

Bien sûr, à peu près toutes les radios terrestres diffusent sur le web. Mais parlons ici des radios conçues uniquement pour le web.

Plusieurs raisons peuvent pousser des internautes à créer une radio : diffuser de la musique qu'ils n'entendent pas à la radio traditionnelle, exprimer leurs opinions, se «rebeller» contre la convergence des radios terrestres, etc.

«Avec la convergence, les radios commerciales se tirent dans le pied, fait remarquer la professeure de l'Université Laval, Dominique Payette. Ça suscite l'émergence de radios non traditionnelles. J'ai l'impression que c'est ce qui se produit avec les radios internet. C'est une réaction à cette convergence trop forte.»

Encore à leurs balbutiements, les radios Internet du Québec peuvent compter sur une petite bande d'irréductibles. Une recherche rapide nous a fait découvrir une radio patriotique qui ne diffuse que du hip-hop québécois, une qui se consacre au heavy-métal, une autre aux succès populaires et une radio souverainiste.

La radio internet permet d'être ouvert sur le monde. Il est facile de se brancher à une station belge, marocaine ou américaine et d'écouter ce qui se passe dans leur coin de pays.

La qualité de ces radios est toutefois très variable et c'est sûrement leur plus grande faiblesse. «On va avoir le meilleur et le pire», dit Dominique Payette.

Non réglementées par le CRTC, les radios internet peuvent diffuser tout ce qu'elles veulent. Et n'importe qui un peu calé en informatique peut partir sa propre radio. Il ne faut qu'un équipement minimum et un peu d'imagination.

Problème d'accessibilité

L'accessibilité est un problème auquel doit faire face la radio Web. Tant qu'internet sans fil ne sera pas installé dans toutes les villes du Québec, la seule façon de l'écouter sera de se brancher à un ordinateur. La radio Internet n'est aussi réservée qu'à ceux qui possèdent un ordinateur et une connexion à Internet, idéalement haute vitesse. Au cours des prochaines années, la radio internet devrait donc rester un médium en marge.

À lire aussi :

- La radio satellite, un juke-box dans le ciel

- Radio terrestre: là pour rester




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer