Source ID:; App Source:

Le Web ne sauve pas la presse américaine

Didier Bert
Technaute.ca

Les journaux américains tirent davantage de recettes publicitaires du Web, mais cette hausse est loin de compenser la chute de leurs revenus.

Les journaux américains ont vu leurs revenus publicitaires issus du Web grimper de 21,1% au troisième trimestre 2007 par rapport à l'an passé, à 773 millions $ US.

Il s'agit du quatorzième trimestre consécutif de hausse à deux chiffres pour la division Internet des journaux aux États-Unis, indiquent des données diffusées par la Newspaper Association of America (NAA), l'association des éditeurs de journaux américains.

Les revenus du Web représentent désormais 7,1% du revenu publicitaire total des journaux américains, contre 5,4% l'an dernier.

Mais, la hausse des revenus tirés du Web ne parvient pas à enrayer la baisse trois fois plus importante du total des revenus publicitaires des entreprises de presse. À 10,9 milliards $ US au troisième trimestre, la chute est supérieure à 7%.

La chute provient essentiellement des annonces classées, en baisse de 17%, à 3,4 milliards $ US. Le marasme immobilier américain a eu un fort impact sur ces ventes, les revenus issus de la publicité immobilière s'étant effondrés de 24,4% en un an, à 1 milliard $ US. Les annonces de recrutement et d'automobiles ont abandonné respectivement près de 20% et de 18%.

À lire aussi:

Internet complémente les journaux




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer