Source ID:; App Source:

Le Web aide à retrouver des criminels

Hugo Meunier
La Presse

La moitié des fugitifs qui ont défilé sur le site des 10 criminels les plus recherchés du Québec ont été arrêtés depuis la mise en ligne de la liste, en juin 2006. Durant le dernier mois seulement, quatre noms ont été rayés de la liste.

«C'est un franc succès! Sur les 14 criminels affichés depuis le début, sept ont été épinglés; un autre a vu les accusations portées contre lui retirées», a résumé l'agent Marc Butz, de la Sûreté du Québec (SQ).

Un nombre record de trois arrestations vient d'être enregistré en octobre. D'abord, le 11 octobre, des policiers de la Mauricie, assistés par la SQ, ont épinglé Marc-André Hinse, un membre en règle des Hells Angels.

L'homme de 36 ans, en cavale depuis 2004, a été repéré dans un chalet de La Tuque. Il était recherché pour gangstérisme et trafic de stupéfiants.

Quelques jours plus tard, les policiers de Saint-Eustache ont arrêté Steven Solyom, tandis qu'il circulait à vélo. L'homme de 42 ans avait fait feu à bout portant sur un commerçant de Laval, lors d'un vol qui avait dérapé en 1989. Après s'être enfui aux États-Unis, Solyom avait été arrêté en 1992 et condamné à la prison à perpétuité. Il s'était évadé en 2004.

Enfin, le 23 octobre, Sylvain Vincent s'est livré aux policiers après une cavale de deux mois. L'homme de 45 ans était recherché pour le meurtre d'un de ses supérieurs au travail, abattu sous les yeux de son fils de 5 ans.

Le nom d'un quatrième individu, Réjean Gagnon, a été rayé de la liste le 4 octobre. Le Service des poursuites pénales du Canada a déposé un arrêt du processus judiciaire contre l'homme de 44 ans, qui était recherché pour des accusations d'importation et de trafic de cocaïne.

Selon la SQ, plus de 250 000 internautes ont visité le site des criminels québécois les plus recherchés entre juin 2006 et 2006. «Nous avons reçu une cinquantaine d'appels pertinents depuis le début», a souligné l'agent Butz, qui impute les arrestations de criminels à la collaboration des citoyens.

Plusieurs corps policiers collaborent pour retracer les fuyards. La méthode utilisée sur l'internet s'inspire de la liste des criminels les plus recherchés par le FBI, sur laquelle figure Oussama ben Laden.

Au Québec, l'individu doit avoir commis un crime grave sur le territoire québécois et faire l'objet d'un mandat pancanadien.

Depuis l'entrée en vigueur du site, les policiers ont aussi réussi à retrouver le responsable de crimes survenus il y a 20 ans, un proxénète et aussi un meurtrier arrêté en Californie.

Les policiers recherchent toujours deux membre de gangs et quatre meurtriers.

«Tous ces individus doivent être considérés armés et dangereux», a précisé l'agent Butz. Et comme le prescrit le site www.10criminelsrecherches.qc.ca, «ne tentez pas de les intercepter vous-même».

Les visages de quatre autres criminels devraient apparaître sous peu sur le site.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer