Source ID:; App Source:

Difficile d'acheter américain en ligne

La tentation d'acheter sur des sites américains est grande, surtout si on compare les prix affichés et ceux que l'on retrouve dans les magasins grande surface du Québec.

Bien des consommateurs canadiens sont tentés d'acheter des produits américains sur Internet. Car même avec un huard fringant, les Canadiens paient en moyenne 10 % plus cher que leurs voisins du sud, selon une étude de la Banque de Montréal. Mais la tentative risque de demeurer vaine: pour acheter américain, il faut se rendre sur place.

«Il est très difficile en tant que Canadiens d'acheter sur certains sites Internet américains tels qu'Amazon, BestBuy, Dell etc., affirme Anik St-Onge, de la Chaire de commerce électronique des HEC. Lorsque nous procédons à l'achat, c'est-à-dire lorsque nous mentionnons notre adresse civique, ces sites nous renvoient sur leurs sites canadiens. En tant que consommateurs, nous n'avons pas le choix d'acheter en ligne par leur site canadien.»

Tout de même, la tentation est grande. Surtout si on compare les prix des différents produits affichés sur les sites américains et ceux que l'on retrouve dans les différents magasins grande surface du Québec.

Par exemple, au Futureshop de Sainte-Foy, l'iPod 2 gigs d'Apple coûte 159 $, plus de 180 $ après les taxes. Sur le site Amazon.com, le même lecteur se détaille de 89,99 $ à 134,99 $US. Mais il s'agit d'un site états-unien : la livraison ne s'effectue que sur son territoire. Pour le consommateur canadien, il faut plutôt se rabattre sur son pendant canadien, Amazon.ca. Malchance, on ne retrouve aucun iPod sur ce site.

La situation est la même pour le dernier Harry Potter. Grâce à ce même site Amazon.com, on peut lire les dernières aventures du célèbre magicien pour 17,99 $US. Sur Amazon.ca, le même titre s'affiche à 22,50 $CAN. Sur le site de Renaud-Bray, on atteint des sommets : il faudra débourser entre 35 $ et 45 $ afin de savoir qui de Harry, Hermione ou Ron mourra à la fin.

Chez la compagnie Canon, ça ne change pas. Le consommateur canadien est tout simplement refoulé à la frontière cybernétique. Il est impossible pour lui de commander un produit sur Canon.com. On le redirige vers le site Canon.ca.

«Nous souhaitons que les consommateurs canadiens achètent des produits canadiens», affirme son porte-parole, Wayne Doyle.

Prudence de mise

Toutefois, il n'est pas impossible de trouver sur Internet certains sites américains qui permettent la livraison au Canada, comme le souligne Anik St-Onge. Mais, selon elle, la prudence reste de mise.

«Les consommateurs doivent être très attentifs à la garantie, dit-elle. Pour de nombreux produits électroniques, la garantie américaine ne s'appliquera pas au Canada. Ainsi, même si les consommateurs gagnent un peu en retour, ils peuvent être perdants à long terme.»

Sur ebay.ca, certains produits peuvent venir des États-Unis. Dans ce cas, il est recommandé de vérifier les frais de livraison et de douane. Selon l'Agence des services frontaliers du Canada, l'évaluation des frais de douane se fait au cas par cas.

«Ça devient plus problématique lorsque la valeur dépasse 1600 $», souligne sa porte-parole, Karine Dionne.

À lire aussi:

Les risques du magasinage en ligne




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer