Source ID:; App Source:

Dailymotion a besoin d'argent

AFP
Paris

Le site internet de diffusion, de partage et de visionnement de vidéos Dailymotion réfléchit à «plusieurs opérations» financières, a indiqué lundi à l'AFP son PDG et cofondateur Benjamin Bejbaum à la suite d'informations de presse.

Dailymotion s'apprête à procéder à «une opération financière», a affirmé M. Bejbaum, précisant que «plusieurs types de propositions» sont sur la table. Interrogé sur une possible vente de la société, il a répondu: «pas forcément» sans démentir.

L'objectif est de «financer le développement local et international» du site, qui a nommé récemment des équipes aux États-Unis, en Allemagne et en Angleterre, a expliqué M. Bejbaum.

Autre préoccupation, selon le PDG de Dailymotion: «rémunérer les ayants droit», alors que le site vient d'être condamné par la justice à payer 23 000 euros pour avoir laissé diffuser gratuitement le film «Joyeux Noël» de Christian Carion.

Selon Les Echos, «TF1, M6, France Télécom auraient regardé le dossier, mais sans donner suite». Le nom de Yahoo! aurait également «circulé».

Les acquéreurs potentiels auraient reculé devant les «divergences sur la valorisation demandée», «les risques juridiques et les incertitudes sur les futurs coûts techniques», ou encore «l'implantation embryonnaire aux États-Unis».

Finalement Dailymotion s'apprêterait à «lever près de 20 millions d'euros auprès de fonds de capital-risque», assure le quotidien économique, citant des «sources industrielles». «En parallèle», ajoute-t-il, «une piste alternative est étudiée: une prise de participation minoritaire d'un industriel tel que Lagardère».

Le site français, qui talonne de près son rival YouTube dans l'Hexagone avec un peu moins de 20% de parts de marché, tente de résister aux assauts du géant américain qui a annoncé en juin son lancement à l'international, essentiellement en Europe.

Dailymotion vient de renforcer sa structure de direction avec les nominations de Martin Rogard, auparavant responsable du pôle multimédia au ministère de la Culture, au poste de directeur des contenus France, et de Giuseppe de Martino, ancien d'AOL, comme directeur juridique et réglementaire.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer