Source ID:; App Source:

Harry Potter et la Toile en folie

Tristan Péloquin, Sonia Sarfati
La Presse

Les 264 dernières pages de ce qui pourrait être le texte de Harry Potter and the Deathly Hallows (Harry Potter et les Reliques de la Mort) sont apparues peu après minuit dans la nuit de lundi à hier sur le site The Pirate Bay, complétant les 495 pages qui se trouvaient lundi sur Demonoid.com - dont La Presse a révélé la présence hier. Le lancement du roman de J.K. Rowling, probablement le livre le plus attendu de l'histoire de la littérature contemporaine, est prévu pour samedi à minuit une.

Si canular il y a, après lecture d'une partie desdites pages, c'en est un de haut vol: le style de la romancière est là; les personnages sont à l'image de ce que l'on a vu dans les livres précédents; et surtout, les questions laissées ouvertes dans Harry Potter and the Half-Blood Prince (Harry Potter et le prince de sang-mêlé) et même avant, trouvent habilement leurs réponses.

Et si ce n'est pas un coup monté - donc, si le texte est vraiment celui de J.K. Rowling - , plusieurs théories qui circulent depuis des mois sur la Toile au sujet des personnages qui meurent à la fin de la saga tombent ici (en tout ou en partie) à l'eau. Notamment, celle du hacker répondant au pseudonyme de Gabriel, à laquelle nous faisions allusion hier... au grand dam de nos lecteurs.

Joint au téléphone, l'éditeur canadien des Harry Potter et vice-président au marketing pour Raincoast Books, Jamie Broadhurst, n'a pas émis de commentaire: «Tout ce que nous pouvons dire, c'est qu'il y a beaucoup de rumeurs et de spéculations sur Internet. Nous ne confirmerons aucune d'elles et ne le ferons pas avant la sortie du livre.»

M. Broadhurst a ajouté avoir été joint par un certain nombre de fans canadiens qui ont rapporté l'existence de «contenus suspicieux en ligne». «Nos fans sont très consciencieux et veulent tout faire pour protéger le secret entourant le livre», a-t-il expliqué.

De son côté, Chris Moran, porte-parole de l'éditeur Arthur A. Levine, filiale de Scholastic qui publie le livre aux États-Unis, a affirmé que plusieurs documents contradictoires se trouvent sur la Toile, et prétendent tous être la version authentique du livre. Selon l'agence Bloomberg News, Scholastic a obtenu lundi une assignation à comparaître lui permettant de retracer l'identité d'un individu qui a mis en ligne, sur le site californien Photobucket.com, du matériel qui violerait les droits d'auteur détenus par Scholastic et J.K. Rowling. Aucun autre détail n'a été donné.

Tout au long de la journée, les soi-disant reproductions pirates du livre ont été rendues accessibles de façon intermittente. Elles apparaissaient pendant quelques minutes, et disparaissaient subitement pour réapparaître sous un autre nom sur plusieurs sites notoires de piratage consultés par La Presse. Aucun de ces sites n'a répondu aux demandes d'entrevue envoyées par courriel. Demonoid.com, un site hébergé par l'entreprise montréalaise Netelligent Hosting Service, a par ailleurs connu d'importants ratés hier. Le site était complètement inaccessible par moments.

Les fichiers pouvant être téléchargés contiennent des séries de photos des pages de ce qui semble être l'édition américaine de Harry Potter and the Deathly Hallows. On reconnaît la mise en page, la typographie et les illustrations de Mary Grandpré utilisées pour les six bouquins précédents tels que publiés aux États-Unis.

Le roman, si on n'a pas affaire à un canular, compterait donc 759 pages de texte divisé en 36 chapitres et un épilogue. Oui, des personnages importants meurent à la fin. Après tout, la guerre entre sorciers intègres et Mangemorts marchant dans le sillage de Voldemort était bien amorcée dans Harry Potter and the Half-Blood Prince. Elle continue ici. Et si ça n'avait pas été le cas, une chose, au moins, aurait été claire: nous aurions été en présence d'un coup monté. Là, rien n'est moins sûr.

À lire aussi:

- Autrefois étaient... les livres

- Harry Potter piraté: tour de force ou canular

- Sur un site pirate près de chez vous

- Le 7e Harry Potter piraté?

- Harry Potter a-t-il été piraté?




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer