Source ID:; App Source:

Des pièces de camions désuètes sur le Net

Des besoins et quelques achats personnels ont permis à Jean-Marc Tardif de découvrir les mille et une possibilités qu'offre le site d'enchères eBay.

Depuis 2001, moment où il a effectué sa première transaction commerciale, le concessionnaire d'Ascot Corner n'a cessé d'y conclure des affaires, si bien que la cybervente de pièces est devenue une division de sa véritable entreprise!

Depuis deux ans, c'est environ 5000 $ qui découlent annuellement de la vente de pièces par le biais d'eBay.

«Ce n'est rien par rapport à notre chiffre d'affaires global chez Tardif diesel, mais je sais que ça pourrait être beaucoup plus important que ça si j'y consacrais davantage de temps. D'ici deux ans, je crois possible que la vente par Internet représente au moins le quart de mon chiffre d'affaires», a précisé Jean-Marc Tardif.

L'entreprise, la vraie, celle qui vend à des clients qui se présentent en chair et en os dans des bureaux qui possèdent pignon sur rue, est un concessionnaire Freightliner, fabricant de pièces pour les camions.

De vieilles pièces dormaient

Dans l'arrière-boutique, M. Tardif s'est un jour rendu compte que de vieilles pièces dormaient et que, au Québec, elles étaient beaucoup trop désuètes pour espérer trouver preneur.

Direction le site d'enfouissement ou le ferrailleur? Que non... De vieilles pièces, de l'intérêt pour eBay... l'addition a été simple comme bonjour pour l'homme d'affaires qui, après de longues recherches, s'est bien rendu compte que tout s'y vendait, de la pièce la plus antique à la plus récente d'entre toutes.

«J'ai essayé de vendre et ça marché! Dans le sud des États-Unis, par exemple, la température est plus douce qu'ici, ce qui permet aux gens de conserver leurs machineries beaucoup plus longtemps qu'on peut le faire au Québec ou au Canada. Comme ça, des pièces vraiment désuètes ici peuvent être encore très utiles là-bas. Certaines personnes cherchent aussi des vieilles pièces pour réparer des antiquités. Quand j'ai constaté tout ça, je me suis dit: "Wow! Ça vaut la peine de continuer!"», a cité M. Tardif.

Pour réussir, a-t-il assuré, il suffit d'avoir une bonne visibilité sur cette immense toile et de vendre des produits rares et recherchés tout à la fois.

eBay en pleine évolution

Depuis 2001, l'homme d'affaires a toutefois constaté d'importants changements sur le site eBay: «Au départ, je dirais que 10 pour cent des vendeurs étaient des entreprises, alors que c'est maintenant devenu autour de 40 pour cent. L'avantage, c'est qu'il y a maintenant de tout, vraiment de tout. On peut faire nos achats dans une seule transaction, on n'aurait même plus besoin de sortir de la maison!»

En contrepartie, la raréfaction des enchères privées tend à augmenter les prix des articles disponibles dans cet infini magasin virtuel.

À lire aussi:

Des affaires d'or sur eBay grâce à Star Wars




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer