Source ID:; App Source:

Le site web du Sommet de Sherbrooke pollué

David Bombardier
La Tribune

Grâce à son Sommet socioéconomique, Sherbrooke souhaite rayonner jusqu'à l'échelle internationale d'ici 2012. La Ville a déjà atteint une partie de son but... mais pas nécessairement pour les bonnes raisons. Des liens vers des sites pornographiques et autres pharmacies en ligne se retrouvent à son insu dans son site Internet.

Au début janvier, les organisateurs du Sommet de Sherbrooke ont lancé un «forum virtuel» pour les Sherbrookois «qui désirent contribuer à la vaste réflexion collective présentement en cours sur le développement futur de leur ville».

Jusqu'au début février, une quarantaine de personnes intéressées par ce débat se sont inscrites à ce forum (www.sommetdesherbrooke.com/forum). Mais depuis ce temps, près d'une centaine d'utilisateurs bidon provenant des quatre coins de la planète se sont ajoutés. Leur but: promouvoir des sites Internet aux vertus pour le moins... discutables.

En consultant la «liste des membres» du forum, des hyperliens mènent à des sites pornographiques ou visant à élargir les organes génitaux. On y retrouve aussi des sites de pharmacies en ligne, de phéromones visant à accroître le désir sexuel et de fichiers mp3.

Interrogée à ce sujet par La Tribune hier après-midi, la responsable du comité de pilotage du Sommet, Josée Leclair, s'est dite très surprise de la présence de ces hyperliens. «Je n'en avais aucune idée. On va faire corriger ça le plus rapidement possible», a-t-elle assuré.

Le coordonnateur du comité de pilotage, Gaston Bachand, a pour sa part reconnu qu'il avait été informé de la présence d'hyperliens indésirables il y a environ trois semaines. Vérifications faites, un commentaire a été envoyé par un utilisateur du forum en date du 11 mars 2007. «Nous avons tout de suite fait les corrections qui s'imposaient», indique M. Bachand.

La plupart des hyperliens se retrouvant dans le forum étaient inactifs, hier, mais certains liens indésirables inscrits au début de mars et même à la fin février étaient toujours accessibles en fin d'après-midi.

D'après Josée Leclair, les gestionnaires du site devaient initialement autoriser tout nouvel utilisateur avant que l'inscription de celui-ci s'affiche dans le site web du forum du Sommet de Sherbrooke. «Ces gens-là contournent maintenant la procédure», déplore-t-elle.

Hier, n'importe qui pouvait s'inscrire comme membre du forum sans qu'aucune autorisation ne soit nécessaire. En l'espace d'une trentaine de secondes, le journaliste de La Tribune a inscrit ses coordonnées tout en créant un hyperlien vers le site www.cyberpresse.ca. Un clic de souris plus tard, le tout était en ligne dans le forum.

Pour s'inscrire, le nouvel utilisateur doit entrer un code manuellement, si bien que l'inscription de sites indésirables ne peut se faire de manière automatique. Les utilisateurs indésirables proviennent d'une quinzaine de pays à travers le globe. Ils composent la majorité des membres du forum, dans une proportion de deux pour un.

Rappelons que, le mois dernier, l'école secondaire du Triolet a également défrayé la manchette parce que des liens vers des sites pornographiques et de jeux payants se retrouvaient dans son site Internet. La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke a retiré en catastrophe ces liens inappropriés.

À lire aussi:

- Liens choquants sur le site Web du Triolet

- Sites d'écoles: difficile de tout surveiller

- Des sites orphelins entre mauvaises mains




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer