Source ID:; App Source:

Le DGE ne patrouillera pas Internet

Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) ne compte pas s'improviser en «police du Web» pour contrôler les dépenses électorales des partis politiques sur Internet. Marcel Blanchet rencontre d'ailleurs les représentants des partis aujourd'hui pour leur demander de ne pas profiter de cette brèche durant la campagne.

La loi électorale n'a pas prévu qu'un jour les affiches publicitaires et les dépliants céderaient leur place à des sites Internet, à des blogues ou à des envois massifs par courriel. La loi électorale stipule qu'il y a une dépense électorale lorsqu'elle favorise ou défavorise un candidat et qu'elle a un coût. Or, il existe plusieurs façons sans frais de faire de la publicité avec les nouvelles technologies.

Denis Dion, porte-parole du DGEQ, a souligné hier qu'il n'y a pas de ressources suffisantes pour contrôler tout ce qui se fait sur Internet pendant une campagne électorale. Le DGEQ compte néanmoins enquêter à partir des plaintes. «Nous présumons que les partis politiques respecteront la loi», ajoute-t-il.

Le vote plus facile que jamais

Le DGEQ a présenté hier les étapes cruciales du vote. Plusieurs nouveautés pourraient augmenter le taux de participation cette année. Les directeurs de scrutin pourront notamment dépêcher une équipe pour faire voter les personnes clouées à leur domicile. Ce vote se déroule le 16 et 17 mars ainsi que du 20 au 22 mars.

Les lieux de vote dans les centres d'hébergement seront plus nombreux et les centres de moins de 50 places seront admissibles. La durée du vote par anticipation sera aussi plus longue, de 9 h 30 à 20 h les 18 et 19 mars. Le DGEQ n'exige plus de raison particulière pour voter par anticipation. Le scrutin général se tient quant à lui le 26 mars de 9 h 30 à 20 h.

Par ailleurs, les personnes habitant l'extérieur du Québec depuis moins de deux ans peuvent toujours voter par correspondance. «Pour ne pas aller voter cette année, il faut le vouloir ou être dans le coma», illustre le porte-parole du DGEQ.

Pour voter, il faut toutefois s'assurer d'être inscrit sur la liste électorale. Les électeurs recevront d'ici le 4 mars un avis par courrier. Si la carte contient une erreur, il faut s'adresser à la commission de la révision électorale.

Pour obtenir de l'information sur les différents modes de scrutin, le DGEQ suggère de consulter son site Internet (www.electionsquebec.qc.ca) ou de contacter le bureau de scrutin local aux coordonnées figurant sur les cartes d'électeurs.

Les élections provinciales 2007 coûteront environ 78 millions de dollars. Aux dernières élections générales en 2003, le taux de participation avait été de 70,42 %.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer