Source ID:; App Source:

Google bloque les «bombes»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
AFP
New York

Le moteur de recherche Google a annoncé lundi avoir modifié ses algorithmes de recherche de façon à neutraliser les «bombes» qui permettent de renvoyer sur un site des liens malveillants.

Jusqu'ici, des plaisantins pouvaient créer une série de sites comportant une insulte et les pointer vers le site d'un homme politique. En tapant cette insulte sur Google, le site de l'homme politique en question apparaissait comme la première réponse.

La plus connue de ces «Googlebombs» jusqu'à ces derniers jours était l'expression «échec lamentable». Depuis 2004, une fois tapée sur Google ou sur le moteur de recherche Yahoo!, cette formule donnait comme première réponse le site de la Maison Blanche.

Pour les réponses, les moteurs comme Google prennent en compte également les mots figurant dans les liens pointant vers un site, même si ce dernier ne contient pas ces termes.

«En améliorant l'analyse des liens sur le web, nous avons commencé à réduire l'impact de beaucoup de Googlebombs. Désormais nous donnerons comme réponse les discussions, les commentaires et les articles sur les Googlebombs», a indiqué Google sur son blogue. «La portée de ce changement est minime car il y a moins d'une centaine de Googlebombs bien connues».

Taper sur Google l'expression en anglais «misérable failure» donne depuis lundi en première réponse un article de presse sur les «bombes», mais aussi quelques photos de George W. Bush.

Une autre «Googlebomb» désactivée est celle sur «victoires militaires françaises» qui se traduisait par la réponse: «pas de réponse pour la recherche demandée».




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer