Source ID:; App Source:

MySpace regorge de faux portraits

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Presse Canadienne
Le Soleil

Le populaire site Internet MySpace semble regorger de portraits totalement fabriqués de personnalités politiques, mais si le bureau du chef libéral Stéphane Dion a réussi à faire enlever le sien, nombre d'autres sont encore en ligne.

MySpace, qui compte quelque 147 millions de membres, contient des portraits d'à peu près toutes les personnalités connues, de l'idole du hockey Wayne Gretzky à de célèbres politiciens comme Pierre Trudeau et Belinda Stronach.

La plupart des portraits qu'on peut voir sur MySpace sont affichés par des personnes qui souhaitent parler d'elles-mêmes. Mais les textes et les photos qui apparaissent sont plus ou moins conformes à la réalité.

Dans le cas du prétendu Stéphane Dion, l'auteur signalait en petits caractères qu'il ne s'agissait pas du vrai Stéphane Dion. Pour sa part, le bureau du vrai Stéphane Dion n'était même pas au courant de l'existence du faux portrait jusqu'à ce qu'il soit informé cette semaine par un journaliste.

«Nous avons décidé de contacter le responsable du site parce qu'il ne se conformait pas aux règlements sur le vol d'identité, a déclaré la porte-parole, Elizabeth Whiting. Nous tenons à garder le contrôle de ce qui apparaît sous le nom de Stéphane Dion.»

L'auteur du faux portrait, qui dit être un résidant d'Ottawa âgé dans la vingtaine, n'a pas voulu décliner sa véritable identité. S'il a décidé d'enlever son faux portrait, c'est à cause du trop grand intérêt qu'il a suscité dans les médias.

«Je ne voulais pas causer de problèmes, dit-il dans un courriel, et surtout pas à M. Dion, puisque je suis un partisan libéral.»

Le faussaire ajoute qu'il a déjà fait une parodie de l'ancien premier ministre de l'Ontario Bob Rae, sur Internet. Lorsque Stéphane Dion a remporté la course à la direction de son parti, il a rénové sa page pour la mettre à jour.

Pour sa part, le Nouveau Parti démocratique ne voit aucun problème à ce qu'on affiche des portraits plus ou moins flatteurs du chef Jack Layton dans MySpace.

«Ces portraits sont là pour le plaisir des amateurs», affirme la porte-parole Joanne Deer, qui ajoute que le NPD présentera son portrait officiel sur MySpace lors des prochaines élections fédérales.

Les experts légaux estiment quant à eux que la marge est bien mince sur Internet entre la parodie et la diffamation. Mais, selon eux, les faux portraits font davantage la manchette que mener à des poursuites légales.

«L'administrateur d'un site Internet ne s'expose à des poursuites que s'il refuse de retirer des commentaires diffamatoires», affirme l'avocat Fred Kozak, spécialiste en droit des médias.

Selon Dan Johnston, un expert en création de sites Internet, la plupart des créateurs de faux portraits de politiciens affichés sur la toile le font parce qu'ils les admirent ou les détestent.

Difficile de dire comment ils se partagent dans le cas de Stephen Harper, puisqu'une douzaine de portraits du premier ministre peuvent être consultés en ligne.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer