Source ID:371215; App Source:cedromItem

Un publicitaire, deux geeks

Mathieu O'Connor et Jeff Lee souhaitent faire progresser... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Mathieu O'Connor et Jeff Lee souhaitent faire progresser le livre électronique.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

La conférence C2-MTL, qui prend fin aujourd'hui, aura notamment permis à 20 jeunes entreprises du monde entier, jugées parmi les plus innovantes, de présenter leur idée à un public de choix. C'est notamment le cas de Marmalades, de Montréal.

Il y a à peine un an, Jeff Lee et Mathieu O'Connor ne se connaissaient même pas. Normal, puisqu'ils évoluaient dans deux univers bien distincts.

«Marmalades, c'est la rencontre entre des geeks vraiment intenses et l'attitude du milieu de la publicité, où on ne fait qu'écrire des poèmes», ironise Jeff Lee, la moitié «publicité» du duo.

Celui-ci a quitté son poste à l'agence Sid Lee il y a environ trois mois pour se consacrer à temps plein au projet Marmalades.

«J'étais un peu nerveux, mais c'est quand tu te mets dans la merde que tu trouves le focus qu'il te faut, confie-t-il. Avoir rencontré Mathieu m'a rassuré aussi, son autre entreprise va déjà bien et on peut en profiter.»

Mathieu en est déjà à sa troisième entreprise. Sa première, Avant-Garde Solutions, une firme de consultation, fonctionne toujours bien. La deuxième, qui travaillait sur un projet de téléphonie par internet, a été abandonnée quand des géants ont lancé des produits similaires.

Avec Marmalades, les deux comparses et Mathieu René, déjà partenaire d'Avant-Garde Solutions, souhaitent faire progresser le livre électronique.

«On veut l'amener dans l'ère de l'information, le relier avec tout ce qui se passe déjà sur l'internet», résume Mathieu O'Connor.

Actuellement, la plupart des environnements de lecture de livres électroniques permettent d'obtenir la définition d'un mot en cliquant sur celui-ci. On se retrouve généralement à quitter le livre lui-même pour la consulter. Marmalades veut offrir plus, sans perdre son livre de vue.

Les algorithmes qu'ils développent vont d'abord analyser dans quel contexte se trouve le mot, puis rechercher des vidéos, des photos, de la musique et, oui, des définitions qui y sont liées.

L'expérience sera aussi personnalisée en fonction de la personnalité du lecteur, apprise avec le temps par l'algorithme.

Marmalades compte lancer en septembre une première version de son application, qui sera compatible avec toute une panoplie d'appareils. Le premier public sera restreint à environ 1500 utilisateurs. Ce nombre augmentera progressivement jusqu'à une disponibilité complète.

Pendant que les geeks travaillent sur les algorithmes, le type de la pub, lui, essaie d'attirer l'attention sur Marmalades.

«Il suffit de lire des sites comme TechCrunch et Mashable pour voir le grand nombre de start-up, explique Jeff Lee. Unetelle a reçu 1 million de dollars, l'autre, 2 millions, etc. Il faut se démarquer. C'est comme du show-business et il n'y a pas de business sans show. C'est une dimension qui manque à beaucoup d'entreprises technologiques.»

Une partie de sa stratégie consiste à raconter les hauts et les bas de l'entreprise, afin de «créer la conversation avec nos futurs clients».

Ces hauts et ces bas sont nombreux, comme pour tous les entrepreneurs et même s'ils n'ont pas encore atteint la trentaine, les deux jeunes hommes commencent à s'y faire.

«Les bas n'existent que parce qu'il y a eu des hauts avant, explique Mathieu O'Connor. Si tu es en bas une journée, c'est parce que tu étais en haut la veille. Puis il y a un message qui rentre à 16h30 pour te dire que quelqu'un veut te rencontrer le lendemain et ça repart.»

---------------------

MARMALADES

Qui: Les geeks Mathieu O'Connor et Mathieu René, le «gars de marketing» Jeff Lee et des employés d'Avant-Garde Solutions, l'entreprise des deux geeks, chez qui est incubée Marmalades.

L'idée: Une application pour enrichir le contenu des livres électroniques.

L'ambition: «Google, être acheté par Google», résume Mathieu O'Connor. «On veut se créer un bon bassin d'utilisateurs, puis les appels vont entrer, ajoute Jeff Lee. On veut travailler avec une bonne compagnie pour amener Marmalades plus loin.»

Ils y croient et y ont misé de l'argent: Mathieu O'Connor, Mathieu René, Jeff Lee.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer