Le groupe informatique Apple a présenté mercredi une nouvelle tablette, baptisée iPad Pro, présentée comme la plus puissante de la gamme et d'un format plus grand que les autres modèles. Autres nouveautés: deux modèles d'iPhones, 6 et 6s ainsi que des améliorations de l'Apple TV.

Mis à jour le 10 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

«L'iPad est l'expression la plus claire de notre vision de l'avenir des ordinateurs», a déclaré le patron d'Apple, Tim Cook, lors d'une présentation à San Francisco.

«Nous nous sommes demandé comment porter l'iPad plus loin», a-t-il ajouté, avant de montrer l'iPad Pro, «l'iPad le plus puissant que nous ayons jamais créé».

L'iPad Pro, qui a un écran de 12,9 pouces de diagonale contre 9,7 pour le modèle classique, est aussi doté d'un clavier logé dans une couverture, «jamais vu», du moins chez Apple.

Phil Schiller, vice-président du groupe responsable du marketing, a précisé que l'iPad Pro avait des performances comparables à celles d'un ordinateur de bureau, «plus rapides que 80% des ordinateurs portables vendus ces douze derniers mois».

«Il peut faire ce qu'un téléphone ne peut pas faire parce qu'il n'a pas besoin de tenir dans une poche», et «il est assez mince et léger pour travailler toute la journée et être emporté partout», avec 10 heures d'autonomie, quatre hauts-parleurs et un poids (1,57 livre ou à peu près 712 grammes) et une épaisseur (6,9 mm) minimes.

Enfin, Apple a également conçu un stylet équipé de capteurs pour détecter son inclinaison et tracer des traits plus ou moins fins.

Quant à l'écran tactile, il est doté d'une technologie capable de réagir différemment selon l'intensité de la pression exercée par l'utilisateur («force touch»).

L'iPad Pro doit être mis en vente à partir de novembre pour un prix débutant à 799 dollars avec 32 gigaoctets de mémoire, et jusqu'à 1079 dollars pour 128 go, tandis que le stylet est vendu 99 dollars, et le clavier à partir de 169 dollars. Trois finitions seront proposées, argenté, doré, et «gris sidéral».

Apple a aussi annoncé un nouvel iPad mini à partir de 399 dollars.

Apple rafraîchit l'Apple TV en ajoutant des commandes vocales

Le groupe informatique Apple a annoncé mercredi une mise à jour de son boîtier de télévision en streaming, Apple TV, qui ajoute un système de commandes vocales et donne accès à une boutique d'applications.

Le système Apple TV, qui rivalise avec la clé Chromecast de Google, la FireTV d'Amazon ou Roku, voit sa télécommande perfectionnée avec des fonctions tactiles et surtout l'intégration de l'assistant vocal Siri.

Il est ainsi possible de s'adresser à Siri pour chercher des programmes avec tel acteur ou vérifier des résultats sportifs ou consulter la météo, sans se limiter à une recherche sur Netflix ou l'application de la chaine de télévision HBO par exemple.

Ce système repose sur un nouveau système d'exploitation, tvOS. «Les développeurs vont l'adorer parce que c'est très facile de créer des applications» adaptées, a assuré un vice-président d'Apple, Eddy Cue, lors d'une présentation à San Francisco.

M. Cue a ainsi assuré qu'on pourrait accéder à «des jeux incroyables, des jeux qui jusqu'à présent n'étaient disponibles que sur console», comme Disney Star Wars Infinity, ainsi que des applications marchandes comme Gilt et des applications dédiées aux programmes sportifs.

Toutes ces applications sont disponibles dans une boutique en ligne, «aussi faciles d'utilisation que celle de l'iPhone», a assuré M. Cue.

Deux modèles seront proposés à partir de la fin octobre pour cette nouvelle version de l'Apple TV, l'un à 149 dollars pour 32 gigaoctets et l'autre à 199 dollars pour 64 gigas.

«Ceci est la nouvelle Apple TV et nous pensons que c'est l'avenir de la télévision», a déclaré le patron d'Apple, Tim Cook, convaincu que «l'avenir de la télévision, ce sont les applications».

La télécommande est reliée par système Bluetooth au téléviseur, dont elle contrôle le volume, et d'un accéléromètre, pour permettre les commandes gestuelles, et elle revendique jusqu'à trois mois d'autonomie.

Apple lance deux nouveaux modèles d'iPhone, 6S et 6S Plus

Le groupe informatique américain Apple a présenté mercredi deux nouveaux modèles de téléphone portable, l'iPhone 6S et l'iPhone 6S Plus, avec l'ambition de développer une gamme de «téléphones portables les plus populaires au monde».

«Comment poursuivre un tel succès? Je suis ravi de vous présenter nos deux iPhones les plus récents», et aussi «les téléphones les plus avancés au monde», a déclaré le patron d'Apple, Tim Cook, lors d'une présentation à San Francisco, avant de faire la démonstration d'un nouvel écran tactile, capable de réagir différemment selon l'intensité de la pression exercée par l'utilisateur.

Baptisé 3D Touch par Apple, ce système, qui sera intégré dans le prochain système d'exploitation iOS 9, lancé le 16 septembre, permet à l'utilisateur de cliquer sur différents messages ou applications sans perdre de vue le «contexte général».

«Ils ont l'air familiers, mais nous avons tout changé avec ces téléphones», a assuré M. Cook.

Les téléphones ont des écrans de respectivement 4,7 pouces de diagonale (environ 12 cm) et 5,5 pouces.

Équipés de processeurs plus puissants que les générations précédentes, ils revendiquent une meilleure définition d'image et un nouveau type d'aluminium pour la coque, proposée en quatre couleurs (argenté, doré, «gris sidéral» et or rose).

La caméra peut prendre notamment des photos en 12 mégapixels et des vidéos à la résolution 4k, revendiquant une définition d'image bien supérieure à la norme 1080p: la 4k est en effet quatre fois plus nette.

Parmi les fonctionnalités les plus innovantes, Apple a fait la démonstration d'un système d'images animées (Live Photos), intégrant des sons, qui sera le réglage par défaut de la prise de photos.

«On prend des photos comme d'habitude», a expliqué Phil Schiller, un vice-président d'Apple, «il s'agit toujours de photos, pas de vidéos, mais nous étendons la capture d'image aux instants juste avant et juste après».

Apple a précisé que ces nouveaux téléphones seraient vendus à partir du 25 septembre dans une douzaine de pays, dont les États-Unis, le Canada, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Chine, avec un système de précommande ouvert le 12 septembre.

Il en coûtera à partir de 199 dollars pour l'iPhone 6S à 16 gigaoctets, et 299 dollars pour l'iPhone 6S Plus, avec un abonnement téléphonique.